Licence – Droit-économie-gestion / Droit – Droit Droit à Tours

Licence – Droit-économie-gestion / Droit – Droit Droit Universite François-Rabelais – Tours (Public)
60, rue du Plat d’Etain
BP 12050
37020 Tours Cedex 1 France

Tel Accueil : 02.47.36.66.00

Informations supplémentaires :
ATTENTION :
LA PROCEDURE PARCOURSUP NE VAUT PAS INSCRIPTION ADMINISTRATIVE A L’UNIVERSITE.

VOUS DEVREZ VOUS INSCRIRE EN PRENANT OBLIGATOIREMENT RENDEZ-VOUS AVANT LE 19 JUILLET, EN VOUS CONNECTANT SUR LE SITE DE L’UNIVERSITE.

Langue vivante 1: Anglais
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Samedi 17 février 2018

Site web : http://jpo.univ-tours.fr/

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

scolaritedroit@univ-tours.fr
Responsable pédagogique :

marie-laure.gely@univ-tours.fr
Sportif de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les sportifs de haut niveau.
Artiste de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les artistes de haut niveau.
OBJECTIFS

La licence mention Droit propose plusieurs parcours :
 – Droit privé
 – Droit public
 – Droit et sciences politiques
Elle permet d’acquérir :

  • une formation juridique de base et pluridisciplinaire (juridique, économique, sciences humaines)
  • une méthode de compréhension et d’analyse de l’ensemble des textes juridiques (qu’ils soient contractuels, constitutionnels, législatifs, juridictionnels, etc).
    COMPETENCES ACQUISES

  • Repérer dans un texte juridique les concepts fondamentaux du droit interne, du droit européen et du droit international, et les replacer dans une dimension historique.
  • Se servir aisément des fondements de l’analyse juridique pour lire un texte juridique et une décision de justice, identifier les règles de droit applicables, la qualification juridique des faits et les modalités de contrôle.
  • Situer le droit des personnes et celui des entreprises, des administrations et de leurs personnels dans leur contexte politique, économique et social.
  • Mobiliser les principales règles comptables, financières et fiscales applicables aux individus, aux entreprises, aux administrations et à l’État.
  • Identifier dans un document les modes de règlement juridique des conflits (recours gracieux, conciliation, médiation, tribunaux…) 

    ENSEIGNEMENTS

    Tronc commun :

  • Droit civil : Institutions juridictionnelles / Introduction historique au droit (les sources) / Droit pénal général
  • Droit constitutionnel : Introduction historique au droit (l’Etat) / Institutions administratives
  • Droit administratif : Finances publiques/ Institutions européennes
  • Histoire du droit
  • Droit commercial
  • Science politique
  • Droit fiscal
  • Droit comparé
    Parcours Droit privé :

  • Droit privé des biens
  • Droit des sociétés
  • Droit des contrats spéciaux
  • Droit du travail
  • Régime général des obligations
  • Procédure civile
  • Droit des sociétés / Droit du travail ou Droit pénal des biens et des affaires / Protection juridique des personnes vulnérables ou Droit des sociétés / Histoire des contrats 

    Parcours Droit public :

  • Droit administratif des biens
  • Droit international public
  • Droit général de l’Union européenne
  • Droit des libertés fondamentales
  • Droit du travail
  • Droit de la fonction publique
  • Droit des contrats administratifs
  • Contentieux administratif ou Science administrative ou Histoire du Droit public 

     Parcours Droit et Sciences Politiques :

  • Droit des Libertés Fondamentales
  • Questions politiques contemporaines
  • Théorie politique contemporaine
  • Droit de la décentralisation
  • Questions politiques internationales
  • Science administrative
  • Crises et changements politiques

    Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Les candidats à l’inscription en licence Mention DROIT doivent répondre aux attendus suivants.* Savoir mobiliser des compétences d’expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles et oratoiresCet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat. Le droit est une discipline où les qualités oratoires (la « plaidoirie ») et les qualités rédactionnelles (rédaction de courriers, d’actes juridiques, etc.) sont fondamentales. La précision qu’appelle le raisonnement juridique implique que le candidat maîtrise, ab initio, les fondamentaux de la langue.* Disposer d’aptitudes à la compréhension, à l’analyse et à la synthèse d’un texteCet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à « comprendre » l’écrit. La formation en Licence de droit requiert en effet l’analyse combinée de nombreuses sources juridiques (constitutions, lois, règlements, textes internationaux, jurisprudence, doctrine) qu’il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et éventuellement critiquer sur la base d’un raisonnement juridique. * Disposer d’aptitudes à la logique et au raisonnement conceptuelCet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à produire une argumentation structurée, même relativement simple, et à raisonner sur des concepts. La formation en Licence de droit requiert en effet une certaine capacité d’abstraction, de logique formelle et de déduction.* Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travailCet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. La formation en Licence de droit laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. L’encadrement est souple : seule une partie limitée des enseignements est obligatoire et donne lieu à des rendus obligatoires de travaux (les travaux dirigés).* Etre ouvert au monde et disposer de connaissances linguistiquesCet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que l’étudiant ait un niveau suffisant de compétences dans au moins une langue vivante étrangère, notamment l’anglais.La formation en Licence de droit s’inscrit en effet nécessairement dans un contexte juridique européen et global qui implique, au cours du cursus, d’étudier d’autres systèmes juridiques que le système national, qui sont le plus souvent en langue étrangère.* Etre intéressé par les questions historiques, sociétales et politiquesCet attendu marque l’importance, pour la filière juridique, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entourent. Le droit ne peut en effet être étudié indépendamment des réalités humaines, sociales et politiques auxquelles il s’applique.*Avoir répondu à un questionnaire d’auto-évaluation disponible sur le site de l’Onisep Terminales2017-2018 à partir du 22 janvier. Avoir répondu à ce questionnaire est une condition de recevabilité du dossier (une attestation téléchargeable sera délivrée par le site Terminales2017-2018). Cette attestation sera à joindre au dossier de candidature.Ce questionnaire est un outil informatif et pédagogique mis à disposition des lycéens qui, grâce à lui, peuvent avoir un premier aperçu de l’adéquation de leur profil à une Licence de droit. Les résultats du questionnaire ne sont connus que du seul lycéen et ne sont en aucun cas transmis aux universités.
    L’établissement n’a pas saisi d’attendus locaux

    La commission d’examen des voeux de Droit examinera les notes des épreuves anticipées au baccalauréat de français et pourra examiner les bulletins de note de 1ère et de terminale.

    POURSUITES D’ETUDES

    L’étudiant titulaire d’une licence peut :

  • poursuivre ses études à l’université de Tours en Master- Master Droit de l’environnement et de l’urbanisme
    – Master Droit de l’entreprise
    – Master Droit public
    – Master Droit de la santé
    – Master Justice, Procès et procédures
    – Master Droit International
    – Master Droit de l’environnement et de l’urbanisme
    – Master Droit Européen

    – Master Droit du Patrimoine
    – Master Droit de l’entreprise
    – Master Journalisme

  • s’inscrire aux concours de recrutement de la Fonction Publique (catégorie A et B)
  • postuler à différents concours d’entrée (Greffier, Greffier en chef, Police nationale, … 

    DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    L’étudiant peut accéder à diverses carrières judiciaires ou juridiques, après avoir validé un master ou avoir été dans une école spécalisée.

    Secteurs d’activité privés :

  • Environnement
  • Urbanisme
  • Expertise
  • Fiscalité privée
  • Immobilier
  • Justice
    Secteurs d’activité publics :

  • Fonctions publiques (concours catégorie A et B)
  • Collectivités territoriales
  • Organisations internationales
    Métiers :

  • Avocat
  • Magistrat
  • Notaire
  • Huissier
  • Commissaire-priseur
  • Juriste
  • Cadre de la fonction publique 

    Plus d’informations sur les parcours :

     – Droit privé
     – Droit public
     – Droit et sciences politiques

    Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    760
    Nombre de places l’année précédente :

    750
    Nombre de voeux l’année précédente :

    5399
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    495
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer