Licence – Droit-économie-gestion – Portail Portail Droit – mentions accessibles : Droit, Administration publique, AES / Programme International MINERVE à Lyon 2

Licence – Droit-économie-gestion – Portail Portail Droit – mentions accessibles : Droit, Administration publique, AES / Programme International MINERVE Université Lumière-Lyon 2 (Public)
86 rue Pasteur

69365 Lyon Cedex 07 France

Tel Accueil : 04.78.69.70.00

Donnée non disponible pour cette formation.
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Les journées de l’enseignement supérieur (JES) auront lieu les 24 et 25 janvier 2018.

Pour plus d’information renseignez-vous sur le www.univ-lyon2.fr/lyceen/

ou en cliquant ici.

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation en cliquant sur le lien suivant :

http://divetudes.univ-lyon2.fr/scuio/4/index.php?a=add
Responsable pédagogique :

parcoursup.portail-droit@univ-lyon2.fr 
Sportif de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les sportifs de haut niveau.
Artiste de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les artistes de haut niveau.
Le portail Droit est un portail juridique couvrant l’ensemble des matières du premier cycle des études de droit. Les matières fondamentales de la première année de la licence de droit (Introduction au droit, Droit civil, Droit constitutionnel, Histoire du droit ou encore Institutions administratives et juridictionnelles) sont complétées par des enseignements de culture générale juridique, économique et administrative (Économie politique, Vie politique ou Management) et des enseignements transversaux (langue vivante, informatique, méthodologie). Au terme du portail, les étudiant.e.s peuvent s’orienter vers la deuxième année de la licence de droit, de la licence Administration économique et sociale (AES) ou de la licence Administration publique.

Le portail Droit développe une pédagogie destinée à faciliter l’entrée à l’université et la réussite des étudiant.e.s néo-bacheliers. Outre une large place réservée aux travaux dirigés en petits groupes et au contrôle continu dans l’évaluation des étudiant.e.s, des séances de tutorat sont proposées à ceux/celles qui le souhaitent tandis qu’une classe préparatoire permet à ceux/celle qui en ont le projet de débuter l’acquisition des fondamentaux (culture générale et méthodologie), communs aux différentes épreuves des concours.

Le détail de la formation de première année et des licences vers lesquelles elle oriente, ainsi qu’un aperçu des thèmes étudiés, sont disponibles sur le site Internet de la Faculté de Droit et Science politique (http://fdsp.univ-lyon2.fr).

Pour toute information supplémentaire concernant cette formation, nous vous invitons à consulter nos pages WEB en cliquant ici. 

Le Programme International MINERVE (P.I.M.) au choix en allemand, espagnol ou italien est conçu comme la classe européenne à l’Université. Il offre en Première année des enseignements en langue sur l’histoire, la culture et la société d’un pays. À partir de la deuxième année, MINERVE se décline dans un Parcours DROIT. Ce programme permet de renforcer l’ouverture internationale du cursus, tout en pouvant suivre des cours d’anglais, et de préparer des projets de mobilité ou de double diplôme en partenariat international.

Attention : l’admission dans le Programme International MINERVE n’est pas automatique. Pour être admis.e, le/la candidat.e, doit avoir un niveau B2 en langue et prendre contact impérativement avec le pôle MINERVE. À défaut, le/la candidat.e sera inscrit.e dans le portail où il/elle est admis.e, en parcours classique, sans MINERVE.

Pour toute information concernant le Programme International MINERVE merci de cliquer ici 

 

  • Administration économique et sociale
  • Administration publique
  • Droit Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE (AES) : *  Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression orale et écrite afin de pouvoir argumenter un raisonnementCet attendu marque l’importance, pour la filière AES, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat, qui doit posséder les fondamentaux de la langue : orthographe, grammaire, syntaxe et vocabulaire. La langue française doit en outre pouvoir être utilisée par le candidat pour produire une argumentation structurée, même relativement simple (cette compétence ayant vocation à être renforcée à l’université), et pour raisonner sur des concepts.* Disposer de compétences mathématiques indispensables à la gestion et à l’économie.Cet attendu marque l’importance, pour la filière AES, de la maîtrise des raisonnements mathématiques essentiels notamment pour appréhender les enseignements relevant de l’économie et de la gestion. Le niveau attendu en mathématiques n’est évidemment pas aussi élevé que dans les disciplines scientifiques dures, ni même qu’en licence d’économie et de gestion, où la proportion des enseignements fondés sur des connaissances mathématiques est plus élevée. * Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travailCet attendu marque l’importance, pour la filière AES, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de filières universitaires, la formation en licence d’AES laisse une place substantielle à l’organisation et au travail personnels. L’encadrement est souple ; seule une partie limitée des enseignements est obligatoire et donne lieu à des rendus obligatoires de travaux (les travaux dirigés).* Etre intéressé par les questions sociétales et être ouvert au mondeCet attendu marque l’importance, pour la filière AES, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entoure. La formation en Licence AES ne peut en effet être déconnectée des réalités sociales et culturelles. En outre, cette formation s’inscrit nécessairement dans un contexte européen et global qui implique, au cours du cursus, d’étudier d’autres systèmes que le système national. Une telle approche dans un contexte global requiert de maîtriser au minimum une langue étrangère, en particulier l’anglais.
    Les études de droit exigent indubitablement une réelle capacité de mémorisation, mais aussi d’être capable de mener une réflexion personnelle. Celle-ci doit être servie par une appétence pour la lecture et l’écriture, les mots étant l’arme la plus précieuse du juriste. L’étudiant.e du portail Droit doit être soucieux de comprendre le fonctionnement du monde contemporain et la manière dont le pouvoir s’exerce et le droit s’exprime et s’adapte aux évolutions en cours (notamment la révolution numérique). Il/elle maitrise les langues étrangères (au moins une) afin d’embrasser la globalisation juridique résultant de l’internationalisation des échanges économiques et sociaux.

     

    Intéressé.e par les questions européennes, son appétence pour les cultures et droits des pays voisins (Allemagne, Espagne et Italie), pourra le/la conduire à intégrer le programme international MINERVE, à la condition, toutefois, de maitriser l’anglais et la langue du pays considéré.

     

    À la fois soucieux.se de logique (pour comprendre le fameux syllogisme juridique) et de rigueur (selon la conviction que les mots ont un sens), l’étudiant.e du portail Droit est sensible aux aspects techniques des savoirs ainsi qu’à leurs implications théoriques et fondamentales (sa capacité d’abstraction est ainsi avérée). Ainsi, il/elle sait allier capacité d’abstraction et esprit pratique, technicité juridique et interdisciplinarité.

     

    L’étudiant.e du portail Droit doit chercher à comprendre les différentes fonctions sociales du droit ; il/elle se confronte ce faisant à la réalité du travail du juriste : être à la fois celui qui facilite la vie collective (par les actes qu’il/elle élabore et qui sont étudiés dans le portail) et celui/celle qui s’oppose en son âme et conscience quand cela s’avère nécessaire. Être sociable qui ne sacrifie jamais les singularités, l’étudiant.e du Portail Droit apprécie la pensée plurielle (pour ne pas dire complexe) et accepte la contradiction écrite ou orale. En ce sens, il/elle a une appétence pour le débat et est prêt, si ce n’est à changer d’avis, à tout le moins à défendre la cause de celui/celle qui ne pense pas comme lui/elle.

    Compte tenu des attendus de la formation, le classement des dossiers sera réalisé en fonction des résultats obtenus, de la pertinence du projet de formation et de l’avis du conseil de classe traduit dans la fiche avenir. L’évaluation du dossier du candidat s’appuiera notamment sur :

     

    – Les éléments d’appréciation figurant dans la fiche avenir

     

    – Le projet de formation de l’élève

     

    – Les relevés de notes disponibles de première et de terminale

    Trois champs de métiers sont accessibles à partir du portail Droit : les métiers du droit (licence de Droit), les métiers de la gestion et du management (Licence AES) ainsi que les métiers du secteur public (Licence de Droit et Licence Administration publique).

     

    Le portail Droit oriente principalement les étudiant.e.s vers les métiers du droit. Nombre d’entre eux ne sont toutefois pas immédiatement accessibles après l’obtention de la licence mais au terme d’un master (bac + 4 ou + 5), les études de droit étant des études longues. Les métiers du droit couvrent un spectre très large de professions ; outre l’avocature et la magistrature, de nombreuses professions réglementées (huissier de justice, commissaire-priseur, notaire, greffier, etc.) ainsi que des fonctions dans les entreprises (juriste d’entreprise, acheteur, agent de recouvrement, etc.), dans le secteur de l’immobilier (administrateur de biens, urbaniste, aménageur, etc.) et dans le milieu bancaire et des assurances sont accessibles à l’issue de cette formation (l’accès à certaines professions implique la réussite à un concours [par exemple, avocat, greffier, magistrat] ou à un examen national [par exemple, huissier de justice]).
    L’étudiant.e privilégiant des études courtes pourra s’orienter vers une licence professionnelle (parmi lesquelles la licence professionnelle Assistant juridique et la licence professionnelle Métiers du recouvrement sont proposées à la Faculté de Droit et Science politique) accessible après un bac + 2 et ainsi entrer rapidement sur le marché de l’emploi.

     

    Outre les métiers du droit, le portail permet également d’accéder aux métiers de la gestion et du management. Les étudiant.e.s ayant choisi la filière Administration économique et sociale peuvent ainsi poursuivre leurs études au sein des masters de droit (Droit des affaires), de gestion (Marketing, Management, etc.) ou d’économie (Écoles de commerce [par le biais d’une préparation intégrée à la troisième année de licence], Économie sociale et solidaire etc.).

     

    La licence Administration publique, de même que le parcours Droit public de la licence de droit, ouvrent quant à eux vers les métiers du secteur public ou parapublic. À l’issue d’un master Administration publique (proposé à la Faculté de Droit et Science politique) ou d’un master en Institut d’études politiques, l’ensemble des professions d’encadrement (par exemple, Administrateur civil ou territorial, Attaché territorial, d’administration de l’État ou d’administration hospitalière, Directeur d’établissement pénitentiaire, d’hôpital, etc.) sont accessibles. Le secteur parapublic offre également de nombreux débouchés au sein du secteur économique ou associatif. Des carrières internationales (concours du Quai d’Orsay, fonction publique européenne ou internationale) sont également envisageables.

    Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    560
    Nombre de places l’année précédente :

    560
    Nombre de voeux l’année précédente :

    10263
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Non
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Non
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    449
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.