Le tableau blanc interactif et l’écran tactile en salle de classe

Avec l’invasion des nouvelles technologies, le classique tableau et la craie ont déserté les salles de classe comme leur successeur de la fin du siècle dernier, le tableau tout blanc qui fonctionnait avec des feutres effaçables (bien plus mauvais pour la planète que les craies mais personne ne s’en souciait).

A notre époque, on en est au tableau interactif et à l’écran tactile.

Le multimedia annoncé et rêvé depuis les années 80 est enfin arrivé en classe.

Concrètement, comment est-ce que ça fonctionne et quels en sont les avantages ?

Tableau blanc interactif (TBI) et écran numérique interactif

Concrètement, pour simplifier, les tableaux blancs interactifs sont comme des écrans géants de tablettes sur lesquels l’intervenant va pouvoir « projeter » facilement non seulement ce qu’il écrit mais aussi des diagrammes, des videos, des textes, des images, etc..

Le résultat peut s’afficher aussi sur un mur ou dans un endroit différent de celui où est l’enseignant, le conférencier.

N’oublions pas non plus le terme « interactif » qui signifie que tous les participants de la réunion ou les apprenants, selon les droits décidés, pourront non seulement recevoir sur leurs supports, ce qui est affiché sur le tableau, mais aussi interagir, c’est-à-dire participer, enrichir, répondre à des quizz, etc.. avec l’intervenant ou tous les autres participants.

Bien entendu, tous les échanges peuvent être sauvegardés, diffusés et enrichis a posteriori comme n’importe quel « objet » informatique.

Si ces outils existent depuis pas mal de temps maintenant dans la formation professionnelle, ils font peu à peu leur apparition dans l’éducation traditionnelle, avec le tableau blanc interactif à l’école même dans les niveaux élémentaires.

Cela permet également de maintenir l’attention des élèves dont le cerveau, naturellement, est plus attiré par la lumière et les images que par l’écrit « simple ». Bien utilisés, ces écrans et tableaux interactifs permettent de maintenir les esprits éveillés et d’organiser des cours « trans-matières » (par exemple histoire-géographie- langues vivantes) avec la participation de plusieurs professeurs, à différents moments, autour d’une même thématique donc les documents, visuels, videos et mêmes tests présentés grâce aux tbi en salle de classe sont le fil conducteur et la « mémoire ».

Découvrez comment s’utilise tableau interactif numérique (écran)

A propos de Le tableau blanc interactif et l’écran tactile en salle de classe

Poser une question ou faire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.