Licence – Sciences – technologies – santé / Sciences de la vie – Sciences de la vie Sciences de la vie à Lille

Licence – Sciences – technologies – santé / Sciences de la vie – Sciences de la vie Sciences de la vie Universite de Lille – Campus cité scientifique – Villeneuve d’Ascq (Public)
Campus Cité scientifique

59655 Villeneuve-d’Ascq 59655 France

Informations supplémentaires :
Née de la fusion des trois universités lilloises (Lille 1, Lille 2 et Lille 3), l’université de Lille est une université pluridisciplinaire d’excellence au coeur de l’Europe du Nord.

Forte de ses 67000 étudiant-e-s et d’une offre de fo rmation qui couvre l’ensemble des champs disciplinaires : Arts Lettres, Langues – Droit, Économie, Gestion – Santé – Sciences humaines et sociales – Sciences et Techniques des activités physiques et sportives – Sciences, Technologies, l’université de Lille est un acteur majeur de la Région pour la formation, la recherche, l’innovation et par son engagement sur les questions de société.

L’université de Lille est présente sur 20 sites géographiques.

Langue vivante 1: anglais
Langue vivante 2: espagnol ou allemand en option
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Journée portes ouvertes (JPO)

samedi 3 février 2018

de 9h à 17 h pour vous permettre d’échanger avec les enseignant-e-s et les étudiant-e-s, participer aux conférences, mieux connaître les aspects pratiques de la vie étudiante ou encore rencontrer des conseillers d’orientation.

 

Programme détaillé sur  http://jpo.univ-lille.fr

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

espace-lycee@univ-lille1.fr
Responsable pédagogique :

espace-lycee@univ-lille1.fr

Le portail SVTE (sciences de la vie, de la terre et de l’environnement) comprend 3 mentions de licence : sciences de la vie – sciences de la Terre et sciences de la vie et de la Terre .

L’orientation est progressive au cours de la première année et conduit au choix de parcours dès le semestre 3.

En licence sciences de la vie, les enseignements du tronc commun des 3 premiers semestres permettent d’acquérir un socle scientifique d’UE majeures (biologie animale / végétale et physiologie cellulaire / animale / végétale, écologie, génétique, microbiologie, biostatistiques, embryologie) ; et d’UE outils (mathématiques, physique et chimie organique).

Ce socle permet à l’étudiant de se positionner afin de choisir un parcours de spécialité au semestre 4 :

– Biologie des organismes et des populations (BOP) : pour s’initier à la biologie de la faune et de la flore, biologie des populations, génétique des populations et quantitative, évolution de la biodiversité, écophysiologie, écotoxicologie, écologie des communautés, fonctionnement des écosystèmes terrestres et marins et gestion de la biodiversité.

– Biologie cellulaire et physiologie (BCP) : un approfondissement est donné au sein de 3 filières internes, par un jeu d’options : physiologie humaine / neurosciences, génétique et microbiologie ou sciences du végétal. Des UE communes (biotechnologies et biologie du développement) complètent ces filières.

– Biochimie : il associe des enseignements de biologie cellulaire, génétique moléculaire et biochimie (synthèse et catabolisme, glucides, lipides, protides et acides nucléiques). Les UE répondent à des applications diverses dans les domaines de la biosanté, des biotechnologies et des procédés agro-alimentaires.

En sciences de la vie, des parcours spécifiques sont également proposés selon le public ou l’objectif visés. Ces parcours sont sélectifs et à effectif limité. La sélection se fait sur dossier (candidature obligatoire sur Parcoursup) :

–  Parcours bilingue Sciences de la vie : pour acquérir un langage scientifique et technique disciplinaire en anglais.

– Cursus master en ingénierie (CMI) biotechnologies/bioingénieries : pour se préparer aux métiers d’ingénieur expert (cf. Formation en ingénierie).

– Parcours aménagé SVTE : pédagogie par petits groupes et suivi personnalisé pour favoriser la réussite (parcours réservé aux bacheliers technologiques et titulaires du DAEU).

– Parcours PEIP (prépa intégrée des écoles d’ingénieurs polytech, réseau Eiffel) : accessible du s1 (via parcoursup et concours commun eiffel) au s4, adossé au parcours biochimie.

Plus d’informations en cliquant ici

 

Résultats en L1 des bacheliers 2016 présents aux examens :

En 2016-2017 : 669 inscrits pédagogiques en L1 dont 346 bacheliers 2016.

Bac L : 0 admis / 1 présent ; Bac ES : 0 admis / 4 présents ; Bac S : 140 admis / 314 présents ; Bac techno : 1 admis / 25 présents ; Bac Pro : 0 admis /23 présents (Source OFIP)

 

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.La réussite en première année de licence scientifique nécessite la maîtrise de connaissances et compétences acquises au lycée, une bonne connaissance des débouchés de chaque filière universitaire ainsi qu’un engagement du futur étudiant dans son projet d’étude choisi.Il est attendu des candidats en licence Mention SCIENCES DE LA VIE : * Disposer de compétences scientifiques Cette mention implique, en effet, d’avoir une capacité à analyser, poser une problématique et mener un raisonnement, une capacité d’abstraction, de logique et de modélisation et la maîtrise d’un socle de connaissances disciplinaires et des méthodes expérimentales associées.* Disposer de compétences en communication Cette mention nécessite en effet une capacité à communiquer à l’écrit et à l’oral de manière rigoureuse et adaptée, une aptitude à se documenter dans au moins une langue étrangère, prioritairement anglaise et une capacité à l’écrire et à la parler à un niveau B.* Disposer de compétences méthodologiques et comportementales Cette mention requiert une curiosité intellectuelle, une capacité à s’organiser et à conduire ses apprentissages et, enfin, une aptitude à programmer son travail personnel et à s’y tenir dans la durée.Dans ces grands domaines et pour toutes les mentions de licence scientifique, le lycéen doit attester a minima une maîtrise correcte des principales compétences scientifiques cibles de la classe de terminale.En outre :* Chaque mention de licence scientifique se caractérise par une discipline majeure (le nom de la mention), pour laquelle il est préconisé une très bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée, et une bonne maîtrise des compétences expérimentales éventuellement associées.* Chaque mention inclut souvent une seconde discipline pour laquelle il est préconisé une bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée. Une très bonne maîtrise des compétences attendues en Sciences de la vie et de la Terre à la fin de la classe de terminale est préconisée.Une bonne maîtrise des compétences expérimentales attendues en Sciences de la vie et de la Terre à la fin de la classe de terminale est préconisée.Une bonne maîtrise des compétences attendues en Physique-Chimie à la fin de la classe de terminale est préconisée en fonction du portail auquel appartient la mention.
La réussite en première année de licence nécessite la maîtrise de connaissances et compétences acquises au lycée, une bonne connaissance des débouchés de chaque filière universitaire ainsi qu’un engagement du futur étudiant dans son projet d’étude choisi.

Compétences disciplinaires
Avoir une bonne maîtrise des programmes de première et terminale en mathématiques, physique, chimie, sciences de la vie et de la Terre.

Compétences transversales
– savoir gérer son travail personnel de manière autonome, gérer son temps et prendre des notes,
– faire preuve de bonnes capacités rédactionnelles (orthographe, grammaire et syntaxe),
– savoir structurer un raisonnement et mettre en relief un cheminement de pensée.

La mention Sciences de la vie s’adresse aux étudiants qui ont une bonne maîtrise des disciplines scientifiques, et ont acquis une culture scientifique de base en biologie dans le secondaire. Ils doivent aussi :
– faire preuve de curiosité pour les innovations scientifiques,
– aimer réaliser des expérimentations dans le cadre d’une démarche d’investigation scientifique,
– aimer recueillir des échantillons sur le terrain, observer et identifier des organismes vivants et maîtriser le vocabulaire pour les décrire à différentes échelles (de la molécule à l’écosystème),
– faire preuve de sens critique en comparant diverses sources documentaires scientifiques (en langue anglaise),
– avoir envie de travailler dans la recherche (médicale ou dans le secteur de la biologie, physiologie, génétique, biochimie), dans le domaine plus appliqué des biotechnologies (cellulaires, microbiennes, enzymatiques, végétales, l’agro-alimentaire) ou de l’environnement (gestion et conservation des écosystèmes, évolution, génétique, biodiversité),
– souhaiter partager et transmettre leur passion pour les sciences envers tous publics (avertis ou non).

Elle s’adresse donc aux étudiants qui ont un projet professionnel dans les secteurs visés.

 

Pièces demandées

– Tous les relevés de notes de première et terminale (et pour les candidats en réorientation, ceux de toute formation supérieure suivie après le Bac ou son équivalent : PACES, DUT, BTS, autre L1…)

– Projet de formation motivé dûment rempli

– Fiche Avenir dûment remplie (candidats scolarisés en terminale dans un lycée français)

 

Eléments pris en compte :

– Notes (contrôles continus de première et  terminale) de mathématiques, physique-chimie, SVT, et français oral et écrit,

– Avis issus de la fiche « Avenir » sur les voeux des candidats et leurs compétences

Poursuite d’études

L’objectif de la licence est de préparer à l’entrée en master, notamment ceux des secteurs Biologie-santé, Biotechnologies, Biodiversité, Ecologie et évolution, Chimie et sciences du vivant, Nutrition et sciences des aliments. Il est également possible de candidater à l’entrée d’une école d’ingénieurs à l’issue de la 2e ou 3e année (Polytech, Ecoles en agro-Alimentaire, …), ou à une licence professionnelle à l’issue de la 2ème année

Débouchés professionnels

La plupart des métiers cités ci-dessous nécessitent une poursuite d’études en master. Néanmoins, certaines fonctions intermédiaires (technicien-ne, assistant-e..) peuvent être accessibles après un bac +3 *: licence générale ou licence professionnelle.

Exemples de métiers classés par fonctions

INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES, PHARMACEUTIQUES, COSMETIQUES ET BIOTECHNOLOGIES

Animateur sécurité qualité hygiène *

Responsable développement produits nouveaux, secteur agro-alimentaire

Responsable de développement commercial

Responsable qualité, marketing, secteur agro-alimentaire

Responsable de production en aquaculture

Responsable essais sécurité, produits plastique et composite

Technico-commercial double compétence

Attaché de recherche clinique

Chef de projet analytique

RECHERCHE EN ENVIRONNEMENT

Ingénieur d’appui aux politiques de l’eau

Analyste (extraction des composés chimiques toxiques d’échantillons de sols, eaux et airs)

Chargé d’études scientifiques environnementales de biosurveillance végétale et Qualité de l’air en bureau d’études

Chargé de missions dans des parcs naturels ou bureaux d’études d’impact environnemental

Inspecteur sanitaire

RECHERCHE FONDAMENTALE ET APPLIQUEE (Laboratoires d’instituts publics tels que le CNRS, INRA, INSERM, IFREMER, CIRAD, IRD… ou en entreprises privées)

Technicien d’analyses biochimiques *

Assistant ingénieur

Ingénieur d’études spectrométrie de masse en protéomique

Ingénieur d’études en laboratoire public ou privé

Ingénieur d’études en plateforme génomique

Ingénieur en toxicologie, Ecologue

Ingénieur de recherche en laboratoire public ou privé

Chercheur en laboratoire public ou privé

Enseignant-chercheur dans l’enseignement supérieur universitaire

POLICE SCIENTIFIQUE

JOURNALISME SCIENTIFIQUE

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    365
    Nombre de places l’année précédente :

    335
    Nombre de voeux l’année précédente :

    3270
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Non
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    351
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.