Licence – Arts-lettres-langues / Sciences du langage – Parcours communication, médias, médiations numériques – ESJ M Parcours communication, médias, médiations numériques – ESJ M à Montpellier

Licence – Arts-lettres-langues / Sciences du langage – Parcours communication, médias, médiations numériques – ESJ M Parcours communication, médias, médiations numériques – ESJ M Université Paul Valery – Montpellier (Public)
Route de Mende

34199 Montpellier Cedex 5 France

Tel Accueil : 04.67.14.54.35

Donnée non disponible pour cette formation.
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

La Journée Portes Ouvertes se tiendra le Mercredi 14 Mars 2018 de 9h à 17H

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

orientation@univ-montp3.fr
Responsable pédagogique :

parcoursup-itic-slj5@univ-montp3.fr
Ambassadeur étudiant :

orientation@univ-montp3.fr

Licence Sciences du langage parcours Communications, médias, médiations numériques – École supérieure de journalisme de Montpellier

Présentation et objectifs de la formation :

 

Le parcours Communication, médias, médiations numériques – École Supérieure de Journalisme de Montpellier (CMM-ESJM) de la licence Sciences du langage conjugue une formation générale visant à étudier les domaines de la communication interpersonnelle, des médias (médias généralistes et nouveaux médias) et de la médiation (culturelle et numérique) et un diplôme d’établissement plus spécialisé.

Elle assure ainsi une initiation soutenue aux pratiques journalistiques et une préparation aux concours des écoles professionnelles du domaine. Inscrite doublement en sciences du langage et en journalisme, cette formation fait également appel à d’autres approches des sciences humaines et sociales afin de proposer aux étudiants un ensemble varié de méthodes et d’outils leur permettant d’analyser l’évolution des processus de communication, des pratiques médiatiques et des dispositifs de médiation.

En outre, le parcours CMM permet d’obtenir un socle méthodologique et théorique solide pour celles et ceux qui veulent s’orienter vers les métiers liés à l’écriture et l’édition de documents transmédiatiques, aux formes contemporaines de journalisme, à la conception et l’animation de projets culturels numériques ou à la formation à distance. Il permet aussi une orientation vers la recherche en sciences du langage centrée sur l’analyse des discours institutionnels, médiatiques et politiques mais aussi l’analyse des processus de communication médiés par des technologies.

Au terme de la formation, une double diplomation est délivrée : licence SL, parcours CMM-ESJM et diplôme d’établissement de l’École Supérieure de Journalisme Pro M Montpellier.

 

Plus d’information sur le portail CALES

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention SCIENCES DU LANGAGE : * Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnementCette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.* Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)Cette mention comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.* Etre intéressé par la démarche scientifique Cette mention suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.* Faire preuve de curiosité intellectuelle pour le fonctionnement du langage humainLa licence Sciences du langage a en effet pour objet l’étude et la compréhension des processus langagiers et du fonctionnement de la langue dans sa diversité et sa complexité.* Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail Cet attendu marque l’importance, pour la formation, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la Licence de Sciences du langage laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.
* Avoir un intérêt marqué pour le journalisme, l’actualité, les médias, le numérique.
* Maîtriser une bonne culture générale
* Faire preuve de curiosité pour le monde environnant, la société
* Goût pour l’investigation, l’écriture et toutes formes d’activité éditoriale

-Notes satisfaisantes dans au moins deux des trois disciplines suivantes : français, philosophie, histoire-géographie                      
-Notes satisfaisantes dans au moins une langue étrangère (niveau B)
-Notes satisfaisantes en mathématique
Compétences visées :

– Maîtriser les principaux courants théoriques sur l’analyse du langage et de la communication,
– Appliquer les outils méthodologiques et analytiques issus de ces différents courants,
– Maitriser les fondamentaux du journalisme,
– Maitriser le décryptage de l’actualité,
– Maîtriser les méthodes écrites et orales de la langue française,
– Acquérir des compétences méthodologiques,
– Avoir des capacités stratégiques d’argumentation et de valorisation discursive (écrite et orale), produites en face-à-face et à distance via des outils de communication numériques…,
– Analyser les situations de communication variées : orales et écrites,
– Analyser les processus de production et de réception des discours médiatiques (traditionnels ou numériques),
– Maîtriser les pratiques d’écriture professionnelle, appliquée au champ des médias traditionnels et des médias numériques ;
– Être capable de produire des écrits « éditoriaux » (affiches, présentations, articles de presse, dossiers culturels, etc.) et de les décliner sur différents supports et écrans,
– Maîtriser les méthodes d’enquêtes qualitatives pour les métiers de la communication (techniques d’enquête ethnographique, techniques de description et d’analyse de données linguistiques et plurisémiotiques),
– Posséder des capacités d’expertise critique des usages des technologies numériques et des enjeux soulevés par la diffusion des médias numériques

Poursuite d’études possible à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 :

Master première année (M1) :

– Mention Sciences du langage parcours :

  • Sociolinguistique et politiques linguistiques – éducatives
  • Analyse des discours médiatiques, institutionnels et politiques- Mention Français langue étrangère parcours Didactique du français langue étrangère et langue seconde

    – Mention Humanités numériques parcours Médiation numérique et ingénierie pédagogique

    – Mention Études culturelles

     

    Poursuite d’études après la licence sur le plan national :

    Retrouvez l’intégralité des diplômes nationaux de Master proposés par les établissements d’enseignement supérieur en France :
    https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/ 

    Finalités professionnelles et débouchés :

    Domaines professionnels accessibles après une spécialisation ou une formation complé­mentaire :

    – Métiers du journalisme, de l’information et de la communication,

    – Métiers du Web et du multimédia (conception de documents numériques, animation de projets culturels numériques),

    – Métiers de la formation (à distance : ingénierie pédagogique, e-learning),

    – Métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur.

    Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    25
    Nombre de places l’année précédente :

    25
    Nombre de voeux l’année précédente :

    87
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros + Frais spécifiques académie ESJ : 3100 euros (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Frais spécifiques académie ESJ selon taux de bourse du CROUS : Taux 5 à 7 : 300 euros, Taux 2 à 4 : 1500 euros, Taux 0 à 1 : 2300 euros (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.