Licence – Arts-lettres-langues / Langues étrangères appliquées – Traduction-Médiation en Langue des Signes Française Traduction-Médiation en Langue des Signes Française à Toulouse

Licence – Arts-lettres-langues / Langues étrangères appliquées – Traduction-Médiation en Langue des Signes Française Traduction-Médiation en Langue des Signes Française Université Toulouse 2 Jean Jaurès (Public)
5, Allées Antonio Machado

31058 Toulouse Cedex 9 France

Langue vivante 1: Langue des signes française
Langue vivante 2: Anglais ou Français
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Vous envisagez des études en arts, lettres, en langues, sciences humaines et sociales ou économie-gestion.

 

Venez vous informer lors de la Journée Portes Ouvertes de l’Université Toulouse Jean- Jaurès le samedi  10 février 2018.

 

Saisissez l’occasion de découvrir la diversité de nos formations et notre campus en plein renouveau. Enseignants, personnels administratifs, conseillers d’orientation et étudiants vous attendent.

 

 

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

secretariatcetim@univ-tlse2.fr
Responsable pédagogique :

secretariatcetim@univ-tlse2.fr

Vous pouvez consulter le contenu et l’organisation des enseignements pour la formation à cette adresse (onglet PROGRAMME).

 

 

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention LANGUES ETRANGERES APPLIQUEES (LEA) : * Mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnementCette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.* Disposer d’un très bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements dans deux langues étrangères ; la maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.* Avoir un intérêt pour le monde de l’entrepriseLes relations entre la formation en LEA et le monde de l’entreprise constituent en effet un aspect important de cette licence.* Avoir un intérêt pour un domaine d’application Les enseignements de langue sont en effet appliqués à des secteurs économiques (SES, économie, droit, gestion, commerce, etc.).* Disposer d’une bonne culture générale et être ouvert au mondeL’intérêt pour la discipline est bien évidemment essentiel, mais l’étude des langues étrangères appliquées impose également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés.* Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail, seul ou en équipeCet attendu marque l’importance, pour la formation en LEA, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en LEA laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.
La licence LEA mention traduction médiation comporte deux parcours : un parcours français langue étrangère / LSF et un parcours français / anglais / LSF. Pour le premier parcours, un bon niveau en LSF et un niveau A2/B1 en français sont nécessaires. Pour le deuxième parcours, outre un bon niveau en français écrit et oral, les futurs étudiants doivent posséder un bon niveau écrit et oral en anglais (B1 minimum) et un bon niveau en LSF (B1 minimum).

 

Ils devront être capables de suivre un cours en immersion en anglais et en LSF. Cette formation n’a pas pour vocation d’initier à la Langue des Signes, mais de former des traducteurs trilingues (français / anglais / LSF). Les langues de travail sont considérées à la fois comme des objets d’étude (sous un angle linguistique et culturel) et comme un objet de communication et de médiation. De plus, lors des deux premières années de la licence, la formation proposée comprend des enseignements de LEA (Langues Etrangères Appliquées) en Matières Appliquées (droit, économie, gestion).

 

Les étudiants devront être capables d’acquérir des compétences personnelles en culture sourde en complément de leur formation universitaire. En ce qui concerne l’anglais, les étudiants devront être capables de lire et de comprendre divers supports liés à l’économie, à la politique et à l’histoire des divers pays anglophones. De manière générale, ils devront améliorer leur capacité d’analyse critique et leur esprit de synthèse.

L’une des poursuites d’études possible étant l’intégration du Master Traduction, Interprétation et Médiation Linguistique du CeTIM, les étudiants pourront, en plus de manifester de la curiosité pour la traduction et ses métiers, montrer de l’intérêt pour le domaine de l’interprétation trilingue français/anglais/LSF, auquel ils seront initiés en troisième année de Licence.

Il est demandé des notes satisfaisantes dans au moins deux des trois disciplines suivantes : français, philosophie, histoire-géographie, des notes satisfaisantes au bac français et des notes satisfaisantesdans une langue étrangère (ou les deux si non débutant).

 

L’examen des dossiers reposera sur l’ensemble des documents fournis et leur pertinence vis-à-vis du cursus choisi. L’équipe pédagogique portera une attention particulière à la pratique signée et à l’aisance en LSF au travers la lettre de motivation en vidéo demandée. Concernant les autres langues (français et anglais), ce sont les résultats obtenus durant l’année de terminale et lors du bac qui seront évalués, ainsi que le projet de formation rédigée en français. Les motivations du candidat devront être explicitées afin de révéler un projet professionnel cohérent avec la formation visée.

 

 

 

 

Vous pouvez consulter les possibilités de poursuite d’études et/ou debouchés professionnels à cette adresse (onglet ET APRES).

 

 

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    17
    Nombre de places l’année précédente :

    14
    Nombre de voeux l’année précédente :

    59
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • A propos de Licence – Arts-lettres-langues / Langues étrangères appliquées – Traduction-Médiation en Langue des Signes Française Traduction-Médiation en Langue des Signes Française à Toulouse

    Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.