Institut Mines Telecom

L’institut Mines Telecom regroupe les anciennes écoles des Mines et des Telecoms sous un ensemble commun destiné à mutualisé les ressources et à apparaître plus gros dans les classements mondiaux.

L’institut Mines Telecom se compose des écoles suivantes:

Mines Albi située à Albi et Saint-Dié
Mines Alès située à Alès, Montpellier, Nîmes et Pau
Mines Douai
Mines Nantes
Mines ParisTech située à Paris, Fontainebleau, Évry, Sophia Antipolis et Palaiseau
Mines Saint-Etienne située à Saint-Etienne et à Gardanne
Télécom Bretagne située à Brest, Rennes et Toulouse
Télécom Ecole de Management située à Évry et Paris
Télécom ParisTech située à Paris et Sophia Antipolis
Télécom SudParis située à Évry et Palaiseau-Saclay

D’autres écoles d’ingénieurs ne sont pas à proprement parler des MEMBRES de l’institut Mines Telecom mais des écoles “partenaires” appelées écoles associées:

Télécom Saint-Etienne
Télécom Physique Strasbourg
L’ENSEIRB-MATMECA à Bordeaux
Sup’Com Tunis
INP-ENSEEIHT à Toulouse
ENSIIE à Evry
ESIAL à Nancy
ENSG à Nancy
ESIGELEC à Saint-Etienne du Rouvray
IFMA à Clermont-Ferrand
Grenoble Ecole de Management
ENSSAT à Lannion
ENIB à Brest

ou appelées “partenaires stratégiques”:

Mines Nancy
Armines

L’Institut Mines Telecom a aussi créé des filiales:

Télécom Lille, créée en 1990 avec l’Université des Sciences et Technologies de Lille 1 , à Villeneuve d’Ascq
EURECOM, créé en 1991 avec l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne à Sophia Antipolis

Dans la réalité, les écoles sont encore très différentes, notamment dans le niveau des cours et des étudiants. Mines Paris ou Telecom Paris restent au dessus du lot.

Des étudiants rusés peuvent accéder au début à une école “moins” cotée et passer en 3ème année à Paris pour au final faire comme si 😉 –> Tout ça porte le beau nom de “mobilité”..

Si plusieurs types de formations existent dans ces écoles, la principale formation est celle d’ingénieur et notamment d’ingénieur généraliste, ce qui correspond à la formation classique “prépa + 3 ans d’écoles”:

La formation d’ingénieur généraliste est accessible sur concours à l’issue des classes préparatoires :

  • concours commun Mines-Ponts : Mines Nancy, Mines ParisTech, Mines Saint-Étienne-ICM,
    TélécomBretagne, Télécom ParisTech, Eurecom
  • concours commun des écoles des Mines : Mines Albi, Mines Alès, Mines Douai, Mines Nantes
  • concours Télécom INT : Mines Saint-Étienne-ISMIN, Télécom Lille1, Télécom SudParis

et aussi par voie universitaire, selon les écoles :

  • des étudiants en L3 scientifique pour un cursus de 3 ans, en M1 scientifique pour un cursus de 2ans et en M2 scientifique pour un cursus court.
  • des étudiants étrangers d’universités partenaires pour un double diplôme ou en tant qu’auditeur.

A côté de ce diplôme d’ingénieur généraliste, il y a 2 autres dénominations d’ingénieurs, les ingénieurs de spécialisation et ingénieurs de spécialité

Ces 2 formations ne sont pas des formations d’ingénieurs généralistes et ne nécessitent pas les mêmes efforts d’admission.

Pour les formations d’ingénieurs de spécialité, aller sur les sites des écoles qui proposent ce cursus :

Mines Alès, Mines Douai, Mines Nantes, Mines Saint-Etienne, Mines Nancy, Mines ParisTech et Télécom Bretagne.

Pour les conditions d’admission au programme d’ingénieur de spécialisation, aller sur EURECOM

Certaines de ces formations d’ingénieurs de spécialisation et d’ ingénieurs de spécialité sont accessibles par comme apprenti, dans le cadre d’une formation continue diplômante et même à distance.

 

Poser une question ou faire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.