BTS – Production / Systèmes photoniques – Paris 15e Arrondissement

BTS – Production / Systèmes photoniques – Paris 15e Arrondissement Lycée Fresnel (Public) 31, boulevard Pasteur 75015 Paris 15e Arrondissement France Tel Accueil : 01.53.69.62.61 Fax : 01.45.66.79.25

Langue vivante 1: anglais

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

ce.0750695Y@ac-paris.fr
Responsable pédagogique :

ce.0750695Y@ac-paris.fr

Le technicien supérieur Systèmes photoniques exerce ses fonctions dans les petites, moyennes et grandes entreprises où les systèmes optiques sont conçus, développés, produits et maintenus, mais également dans celles qui utilisent et commercialisent les technologies optiques et photoniques.

En conséquence, le technicien supérieur Systèmes photoniques pratique ses activités dans l’étude, la conception, l’industrialisation, la réalisation, l’utilisation et la maintenance de systèmes ou de procédés à dominante optique photonique.

Avec l’évolution des techniques et des nouvelles technologies du domaine de l’optique photonique, mais aussi de l’électronique et de l’informatique, il intervient sur des produits ou des procédés de plus en plus sophistiqués.

Outre la maîtrise des aspects scientifiques et techniques du domaine de l’optique photonique, il se doit également de développer des compétences de gestion et de communication tant au sein de l’entreprise que des relations extérieures.

 

La formation hautement scientifique et technique a une très forte implication avec le monde de l’entreprise, 8 semaines de stage sont réalisées en fin de première année. Outre les disciplines théoriques classiques (Français, Anglais, Mathématiques), l’approche des systèmes et technologies optiques est assurée en Physique, Technologie des systèmes optiques, Analyse et mise en Å“uvre des systèmes optiques et le projet industriel. L’électronique, la construction, le traitement de surface et le réglage optique en sont des disciplines maîtresses.

Cette formation s’adresse aux élèves munis d’un bac général scientifique, technologique (STI2D, STL), d’un bac professionnel Microtechniques ou Opticien lunetier de très bon niveau.

Les travaux pratiques en effectif réduit ont la part belle dans la majeure partie des enseignements dédiés à l’étude de la Photonique : Physique, Analyse et mise en Å“uvre des systèmes optiques, Conception et calcul des systèmes optiques, projet industriel.
Soit 14 heures sur les 34 heures hebdomadaires de cette formation, découpée comme suit :
_ Culture générale et expression 2H/s
_ Anglais 2H/s
_ Mathématiques 4H/s
_ Physique 8H/s
_ Technologie des systèmes Optiques 9H/s
_ Analyse et mise en Å“uvre des systèmes 7H/s
_ Accompagnement personnalisé 2H/s

l’Analyse et mise en Å“uvre des systèmes optiques occupe les quatre premiers trimestres de la formation pour faire place ensuite à l’étude, la conception et réalisation d’un projet technique Industriel dans un travail collaboratif, soutenu en fin de cursus devant un jury d’examen.
Hormis la culture générale et expression, l’Etude d’un système optique (Physique + T.S.O.) et le projet industriel qui se passent en épreuve ponctuelle, l’obtention du diplôme est soumise au contrôle en cours de formation (CCF) pour l’ensemble des autres disciplines (soutenance de stage y compris).

 

Portes ouvertes le samedi 10 février 2018 de 9h30 à 17h.

S’intéresser à la conception et à la réalisation des appareils d’optique (dispositifs de recherche, appareils industriels)Disposer de compétences pour travailler en équipe dans le cadre d’une démarche de projetDisposer de capacités d’organisation et d’autonomieDisposer de compétences scientifiques et technologiques pour Interpréter et exploiter les informations obtenues à partir d’essais, de test, de simulations, de réalisationsDisposer de compétences en matière de communication technique pour décrire une idée, un principe, une solution (produit, processus, système)Disposer de compétences en matière d’expression écrite et orale y compris en anglais pour communiquer et argumenter
L’établissement n’a pas saisi d’attendus locaux

L’ensemble des candidats à cette formation n’ayant eu que très peu l’occasion d’aborder cette technologie et concepts associés au-cours de leur cursus scolaire pré-bac, les équipes pédagogiques qui examinent les dossiers sont tout particulièrement attentives aux qualités intrinsèques du postulant :

–       Une forte motivation, une curiosité naturelle doublée d’un sens de l’observation, une volonté à toute épreuve, le goût du travail bien fait, patience, réflexion et méticulosité.

–       Le plaisir du travail en équipe, de la communication, de l’échange.

–       Le sens de l’initiative et de la responsabilité.

Les équipes pédagogiques seront donc très sensibles à tout élément présent dans les écrits du postulant ou des confrères enseignants de pré-bac, laissant apparaitre des éléments de ce profil.

Formation à dominante très scientifique, il va de soi qu’une appétence du candidat pour ce champ disciplinaire mais aussi pour les technologies, semble une évidence.

– C’est en partie pour ces raisons que les candidatures des bacheliers des sections S-SI & SVT comme STL, peuvent être interprétés comme rassurantes, si des éléments du profil recherché sont présents dans le dossier.

– Candidats de STI2D, de profil SIN ou ITEC, une approche très pratique vous aidera à mieux vous approprier les disciplines scientifiques. Là aussi les éléments de votre dossier seront importants pour mesurer les efforts qu’il nous faudra faire ensemble.

– Futurs Bacheliers du Bac Professionnel, notre diplôme n’étant pas la continuité d’une filière, nous constatons que la marche est très très haute. Les Bac Pro Microtech ou opticien lunetier nous semblent être les seuls où des éléments communs avec notre formation puissent exister. Cependant nous lirons toutes vos candidatures avec beaucoup de sérieux et d’attention, le profil du candidat dépassant les barrières des filières

Diplôme du BTS « SP » en poche, le jeune technicien supérieur se voit ouvrir à lui une grande diversité de parcours de formation afin d’étoffer ses compétences :

– des Licences et Master-Pro d’optique sur tout le territoire national permettant une spécialisation dans chaque domaine de la Photonique,
– des CPGE ATS, Classes préparatoires aux grandes écoles réservées aux BTS les préparant aux concours d’entrée en un an.
–  des Ecoles d’ingénieur, toutes aussi nombreuses, recrutent nos diplômés tant en initial que par la voix de l’alternance pour des formations généraliste ou ciblée sur un aspect de la photonique.

   Prêt pour occuper un des 70000 emplois hautement qualifiés, proposés par les 700 entreprises françaises qui génèrent une activité estimée à 15Md€ ?
   Ou rejoindre au sein de leur Labos les 5000 chercheurs qui font de la France l’une des toutes première nation à la pointe de cet exercice ?

Vous pouvez vous lancer dans la vie active…

Le technicien supérieur Systèmes photoniques peut être employé en tant que technicien : en développement, d’études, en industrialisation, de fabrication, intégrateur, monteur-régleur, de contrôle, de service après-vente, de maintenance, en mesures et essais.

Le domaine de l’optique, porteur d’innovation, se positionne à la pointe du développement de nouvelles technologies. Plus particulièrement dans les six secteurs majeurs stratégiques suivants :

– Les télécommunications :

transmissions optiques, fibres et composants, systèmes et réseaux.

– La santé, le vivant et l’agroalimentaire :

systèmes photoniques d’analyse pour la santé, d’imagerie médicale, capteurs photoniques pour le vivant, lasers pour la santé.

– L’énergie, l’éclairage et l’affichage :

diodes électroluminescentes, photovoltaïque, photonique et infrastructures de recherche, affichage et réalité augmentée.

– La fabrication et le contrôle :

lasers et procédés industriels, techniques de fabrication de systèmes et composants optiques, procédés industriels et mesures optiques, métrologie optique.

– La surveillance et la sécurité :

systèmes d’imagerie complexes pour l’observation et la surveillance, capteurs d’images, sources, réseaux de capteurs, détecteurs.

– Les matériaux et technologies génériques :

nanophotonique et couches minces optiques, microélectronique et photonique, technologies lasers et sources lasers, nouveaux matériaux et composants.

   Par ailleurs, le technicien Systèmes photoniques* peut intervenir dans les secteurs des transports, des loisirs et de la culture, des travaux publics et du bâtiment.

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    48
    Nombre de places l’année précédente :

    48
    Nombre de voeux l’année précédente :

    99
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    Aucun frais

    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Aucun frais

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.