Licence – Droit-économie-gestion / Economie et gestion – Métiers de l’environnement & aménagement du territoire/Métiers de l’expertise éco & managériale/Métiers de l’ingénierie éco & juridique – Guadeloupe Métiers de l’environnement & aménagement du territoire/Métiers de l’expertise éco & managériale/Métiers de l’ingénierie éco & juridique – Guadeloupe à Université des Antilles

Licence – Droit-économie-gestion / Economie et gestion – Métiers de l’environnement & aménagement du territoire/Métiers de l’expertise éco & managériale/Métiers de l’ingénierie éco & juridique – Guadeloupe Métiers de l’environnement & aménagement du territoire/Métiers de l’expertise éco & managériale/Métiers de l’ingénierie éco & juridique – Guadeloupe Université des Antilles – Pôle Guadeloupe (Public)
Campus de Fouillole
BP 250
97157 Pointe-à-Pitre cédex France

Tel Accueil : 05.90.48.30.30
Fax : 05.90.91.06.57

Langue vivante 1: Anglais

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

sje971-scolarite@univ-antilles.fr
Responsable pédagogique :

joel.raboteur@univ-antilles.fr

[SOUS RESERVE D’ACCREDITATION PAR LE MINISTERE]

Le parcours Métiers de l’environnement et aménagement du territoire s’oriente vers l’aménagement, le développement du territoire en lien avec le développement durable, mais également  vers la préparation aux concours de la fonction publique.

Cette licence s’oriente également vers les métiers d’aménageurs, de conseils en entreprises, et surtout les métiers liés à tout ce qui concerne le développement durable.

Cette formation s’inscrit pleinement dans la stratégie de développement de l’UA et les nouveaux métiers qui y sont associés.

Les possibilités concernent le secteur public mais également privé, et la poursuite en Master au sein de notre université. L’expérience nous montre que beaucoup de nos anciens étudiants travaillent dans les collectivités territoriales et également dans beaucoup d’entreprises d’aménagement du territoire.  

 

Le parcours Métiers de l’expertise économique & managériale : préparer aux métiers de l’économie et de la gestion (économistes, gestionnaires, consultants en matières, d’analyse de projets publics et privés, de soutien aux entreprises en création, en développement ou en difficulté, de suivi de la situation économique et financière des entreprises)

Le parcours Métiers de l’ingénierie économique et juridique : la « Double licence » en L1 et L2 offre la possibilité de suivre en L3  la majeure de deux mentions (Droit, Economie-gestion) permettant aux meilleurs étudiants de poursuivre en master droit ou d’économie

 

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention ECONOMIE ET GESTION : * Disposer des compétences mathématiques et statistiques indispensables à l’économie et à la gestionLes enseignements d’économie et de gestion font en effet fréquemment appel à la modélisation mathématique afin de mieux penser les problèmes étudiés et d’analyser les résultats qui en découlent de manière logique. De plus, une grande partie des métiers de l’économie et de la gestion s’appuient sur l’analyse de données chiffrées.* Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et de raisonnement logique afin de pouvoir argumenter un raisonnement conceptuelLes enseignements d’économie et de gestion requièrent en effet que les étudiants soient capables de produire une argumentation structurée, même relativement simple (cette compétence ayant vocation à être renforcée à l’université) et à raisonner sur des concepts. La formation en licence requiert une certaine capacité d’abstraction, de logique formelle et de déduction. Les métiers de l’économie et de la gestion impliquent en outre fréquemment la rédaction d’études ou de rapports nécessitant une argumentation structurée, des capacités de synthèse et un bon niveau de langue.* Disposer d’une culture générale La réflexion en économie et en gestion se nourrit de l’actualité économique, politique et sociétale. L’étudiant doit donc être en mesure de situer et comprendre les enjeux sociétaux liés aux thématiques abordées au cours de ses études.* Disposer de compétences méthodologiques et comportementales afin d’être capable de travailler en autonomie et de manière responsableEn licence, l’étudiant est acteur de sa formation et de sa réussite. Il doit donc notamment être capable d’organiser son travail, d’aller chercher les ressources à sa disposition et de rechercher les temps de travail collectifs.* Disposer de compétences en langue anglaiseNombreux sont les secteurs en économie et gestion où la documentation professionnelle et universitaire ainsi que les relations d’affaires reposent sur l’anglais. Des compétences dans cette langue sont donc essentielles.
L’établissement n’a pas saisi d’attendus locaux

Compte tenu des attendus définis pour la mention de licence SCIENCE POLITIQUE, le classement des dossiers sera réalisé en fonction des résultats obtenus, de la pertinence du projet de formation et de l’avis du conseil de classe traduit dans la fiche Avenir. 

L’évaluation du dossier du candidat s’appuiera notamment sur :

– les moyennes des notes obtenues, en 1ère (trois trimestres) et en terminale (deux trimestres) dans les matières suivantes, si elles ont été suivies par le candidat : français, philosophie, histoire-géographie, sciences économiques, sciences sociales et langues vivantes.

– le classement du candidat dans sa classe,

– les résultats obtenus au baccalauréat en français,

– les avis et appréciations portées sur la Fiche Avenir.

Poursuite d’études : 

  • accès possible en 3 èmeannée de LP : de « Assurance, banque, finance : chargé de clientèle », de « Organisation et gestion des établissements hôteliers et de restauration », « Management et gestion des organisation », de « Sécurité des biens et des personnes »
  • accès aux masters : de « Ingénierie du développement et aménagement du territoire », de « Ingénierie du développement et expertise économique », de « Monnaie banque finance et assurance — parcours commerce international » 

    Débouchés professionnels : 

  • concours aux premiers niveaux de cadres de catégorie A des fonctions publiques territoriale, d’Etat, hospitalière
  • métiers de l’aménagement et du développement du territoire en lien avec le développement durable
  • Cadres économistes ou gestionnaires des entreprises
  • consultants en matières, d’analyse de projets publics et privés, de soutien aux entreprises en création, en développement ou en difficulté, ainsi que de suivi de la situation économique et financière des entreprises
  • chargés de clientèle de l’assurance, de la banque et de la finance
  • techniciens, agents de maîtrise et cadres de management et gestion des entreprisestechniciens, agents de maîtrise et cadres du secteur de la sécurité des biens et des personnes

    Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    311
    Nombre de places l’année précédente :

    500
    Nombre de voeux l’année précédente :

    198
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    46
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.