Utilité du BAFA

Le BAFA (ou Brevet d’aptitudes aux Fonctions d’Animateur) est LE diplôme qui permet d’encadrer des enfants dans un centre de loisirs ou en colonie (pour des âges allant de 3 à 17 ans).

Attention, le BAFA n’est reconnu qu’en France (même si il permet aussi de travailler à l’étranger) et il n’est pas un diplôme professionnel au sens strict du terme. Il est nécessaire pour être animateur occasionnellement et pour faire ces boulots d’appoint que font tant de jeunes.

Au niveau légal, le BAFA permet de travailler jusqu’à 80 jours par an avec un contrat d’engagement éducatif (CEE), qui est un contrat spécifique pour les animateurs volontaires et non professionnels.

Passage du BAFA

A partir de 17 ans, on peut passer le BAFA rapidement en 1 ou 2 mois. On peut aussi le passer en plus de temps, avec 1 an et demi de délai entre chacune des 3 sessions qui alternent théorie et formation pratique..

La première partie est une semaine de théorie et d’un peu de pratique pour poser les bases que doit posséder un bon animateur.

La seconde partie est plus longue avec un stage à réaliser dans une structure d’animation.

La 3ème partie s’appuie sur les 2 précédentes pour approfondir et perfectionner ce qui a été vu et « ressenti » dans la seconde partie et donc de se former finalement à être un bon animateur indépendant.

Le coût total du BAFA est d’environ 1000 euros. Le stage peut être rémunéré ou pas. Au final, une des formations assez coûteuses pour sa durée mais peu en rapport de ce qu’elle permet ensuite.
Le BAFA peut se passer dans plusieurs centres en France, en général par région comme ce centre du BAFA en Normandie

Utilité du BAFA

Au delà d’un moyen de gagner de l’argent quand on est jeune et que l’on fait des études, le BAFA est bien apprécié sur un CV car il montre qu’on a les bases du travail en groupe, de l’animation et d’une certaine initiative.

Par ailleurs, via les expériences heureuses et malheureuses qu’on sera forcément amené à avoir en travaillant avec son BAFA, on apprend à devenir psychologue et à bien connaître l’humain et à communiquer puisque les enfants et les adolescents sont assez « bruts de décoffrage ».

Le BAFA est aussi une occasion en or, à un jeune âge, d’avoir des responsabilités qu’on aura rarement dans une entreprise ou un travail en commençant. On gagne tout de suite quelques années d’expériences et lors des premières années professionnelles, ou pour faire la différence dans une embauche, cela se voit !

Qu’est-ce-que le CEE ?

Le contrat d’engagement éducatif est un modèle de contrat pour harmoniser les conditions de travail des étudiants dans le domaine de l’animation et éviter certains abus… ce contrat est limité a une période de 80 jours de travail par an maximum. Ce contrat est destiné aux animateurs volontaires, ce qui permet de faire la différence avec les animateurs qui ont un diplôme professionnel d’animation. C’est le cas du BPJEPS, qui correspond à un brevet professionnel, et vous permet de devenir animateur socio-culturel, sportif… à l’année (sans limite de jours).

Combien coûte le BAFA ?

Les deux phases de théoriques coûtent respectivement entre 400 € et 500€, soit environ 1000 € au total, selon les organismes et spécialisation lors de la dernière session. Le stage pratique est rémunéré de façon aléatoire, certains organismes ne rémunèrent pas ou très peu ses stagiaires. Sachez qu’en tant que stagiaire, vous aurez les mêmes responsabilités qu’un animateur diplômé. Des aides de la région ou encore du conseil régional peuvent vous aider dans vos démarches pour vous aider à financer votre formation. Une aide de l’état est accordée très souvent pour les futurs animateurs, à quoi peut s’ajouter d’autres aides financières sous conditions, comme des caisses d’allocations familiales, du Pôle Emploi, ou comité d’entreprise.

Où passer ce diplôme ?

Des organismes existent dans toute la France. Généralement, ils défendent des valeurs d’éducation/pédagogie différentes selon les organismes. Voici une sélection des organismes et associations les plus connus :

Les Céméa (Centre d’entrainement aux méthodes actives), la Ligue de l’enseignement, L’UFCV, l’association Léo Lagrange ect…

Enfin au-delà de l’aspect professionnel, sachez que le BAFA est aussi une aventure personnelle, qui vous permettra de faire un premier pas dans le monde du travail, mais aussi de celui du sens des responsabilités !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *