Licence – Sciences – technologies – santé / Sciences de la terre – Environnement Environnement à Tours

Licence – Sciences – technologies – santé / Sciences de la terre – Environnement Environnement Universite François-Rabelais – Tours (Public)
60, rue du Plat d’Etain
BP 12050
37020 Tours Cedex 1 France

Tel Accueil : 02.47.36.66.00

Informations supplémentaires :
ATTENTION :
LA PROCEDURE PARCOURSUP NE VAUT PAS INSCRIPTION ADMINISTRATIVE A L’UNIVERSITE.

VOUS DEVREZ VOUS INSCRIRE EN PRENANT OBLIGATOIREMENT RENDEZ-VOUS AVANT LE 19 JUILLET, EN VOUS CONNECTANT SUR LE SITE DE L’UNIVERSITE.

Langue vivante 1: Anglais
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Samedi 17 février 2018

Site web : http://jpo.univ-tours.fr/

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

scosciences@univ-tours.fr
Responsable pédagogique :

florent.hinschberger@univ-tours.fr
Sportif de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les sportifs de haut niveau.
Artiste de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les artistes de haut niveau.
Objectifs
La licence mention Sciences de la Terre, parcours environnement permet d’acquérir :
– une vision globale du système Terre, depuis sa place dans l’Univers vers les structures atomiques du matériel géologique constituant les différentes enveloppes de notre planète.
– des facultés de conceptualisation, d’autonomie et la capacité de travailler en équipe.

 

Compétences

Après avoir suivi cette licence, l’étudiant sera capable de :
– Mobiliser les concepts fondamentaux et les technologies de minéralogie, pétrologie, sédimentologie, pétrographie, géophysique, géotechnique et paléontologie.
– Identifier et mener en autonomie les différentes étapes d’une démarche expérimentale.
– Utiliser les appareillages scientifiques de terrain et de laboratoire pour repérer, reconnaître des formations géologiques et des roches, cartographier, prélever des échantillons et les analyser.
– Interpréter des données expérimentales pour envisager leur modélisation.
– Valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux et apprécier ses limites de validité.
– Identifier les sources d’erreur pour calculer l’incertitude sur un résultat expérimental.
– Manipuler les mécanismes fondamentaux à l’échelle microscopique, modéliser les phénomènes macroscopiques et les relier aux processus microscopiques.
– Exploiter des logiciels d’acquisition et d’analyse de données avec un esprit critique.
– Mobiliser les concepts et les outils des mathématiques, de la physique, de la chimie, des sciences de la vie et de l’informatique dans le cadre
des problématiques des sciences de la Terre.
– Identifier les réglementations spécifiques et mettre en oeuvre les principales mesures de prévention en matière d’hygiène et de sécurité.

 

Modularité

Un étudiant en première année à l’Université de Tours aura donc la possibilité de moduler les enseignements qu’il suivra, en choisissant :
– Deux modules de la discipline dans laquelle il est inscrit

– Un module 3 à choisir parmi une liste de modules disciplinaires prédéterminés, relevant des autres mentions de l’UFR Sciences et Techniques
– Un module de compétences transversales : langues, outils documentaires, compétences numériques, etc…
.
ENSEIGNEMENTS
– Géosciences : De la dynamique interne de notre planète aux processus de surface / Interactions Homme – Environnement
– Thermodynamique appliquée / Géophysique de surface Mathématiques pour Géosciences
– Chimie des eaux / Processus magmatiques / Géologie sédimentaire / Pédologie
– Géochimie des réservoirs supergènes / Méthodes de datation / Processus métamorphiques
– Géomagnétisme et Géodésie / Géologie sédimentaire / Cartographie géologique

– Qualité des eaux et des sols / Hydrologie / Analyse spatiale des bassins versants 

– Ecole de terrain en contexte magmatique et métamorphique / Ecole de terrain en contexte sédimentaire…

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.La réussite en première année de licence scientifique nécessite la maîtrise de connaissances et compétences acquises au lycée, une bonne connaissance des débouchés de chaque filière universitaire ainsi qu’un engagement du futur étudiant dans son projet d’étude choisi.Il est attendu des candidats en licence Mention SCIENCES DE LA TERRE : * Disposer de compétences scientifiques Cette mention implique, en effet, d’avoir une capacité à analyser, poser une problématique et mener un raisonnement, une capacité d’abstraction, de logique et de modélisation et la maîtrise d’un socle de connaissances disciplinaires et des méthodes expérimentales associées.* Disposer de compétences en communication Cette mention nécessite en effet une capacité à communiquer à l’écrit et à l’oral de manière rigoureuse et adaptée, une aptitude à se documenter dans au moins une langue étrangère, prioritairement anglaise et une capacité à l’écrire et à la parler à un niveau B.* Disposer de compétences méthodologiques et comportementales Cette mention requiert une curiosité intellectuelle, une capacité à s’organiser et à conduire ses apprentissages et, enfin, une aptitude à programmer son travail personnel et à s’y tenir dans la durée.Dans ces grands domaines et pour toutes les mentions de licence scientifique, le lycéen doit attester a minima d’une maîtrise correcte des principales compétences cibles de la fin de la classe de terminale scientifique.En outre :* Chaque mention de licence scientifique se caractérise par une discipline majeure (le nom de la mention), pour laquelle il est préconisé une très bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée, et une bonne maîtrise des compétences expérimentales éventuellement associées.* Chaque mention inclut souvent une seconde discipline pour laquelle il est préconisé une bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée. Une très bonne maîtrise des compétences attendues en Sciences de la vie et de la Terre à la fin de la classe de terminale est préconisée.Une bonne maîtrise des compétences expérimentales attendues en Sciences de la vie et de la Terre à la fin de la classe de terminale est préconisée.Une bonne maîtrise des compétences attendues en Physique-Chimie à la fin de la classe de terminale est préconisée en fonction du portail auquel appartient la mention.
Il n’y a pas d’attendus locaux spécifiques pour entrer en L1 Sciences de la Terre – Parcours Environnement à l’Université de Tours.

Cependant il est recommandé d’avoir des acquis scientifiques dont une bonne maîtrise des bases en mathématiques, physique et chimie ( 1er semestre de la licence commun avec les licences de physique et de chimie).Ceci ne doit cependant pas décourager les candidats peu à l’aise dans ces matières. En effet, l’étudiant pourra choisir au second semestre de la L1, puis en L2, des modules optionnels (Physique, ou Chimie, ou Biologie) adaptés à son profil, mais aussi à ses aspirations et à son projet professionnel qui guidera sa poursuite d’étude après la licence.
A noter que cette licence se distingue des autres licences de Sciences de la Terre par une part plus importante faite aux Sciences de l’Environnement, avec des enseignements spécifiques sur des sujets d’actualité (risques climatiques, inondation, pollution des eaux et des sédiments, qualité et érosion des sols…), préparant plus spécifiquement aux masters Environnement en France ou à l’étranger. Elle est donc particulièrement adaptée aux étudiants sensibilisés à ces thématiques.

Enfin, la Licence Sciences de la Terre de l’Université de Tours accorde une place importante aux apprentissages sur le terrain (Ecoles de terrain dans les Alpes, le Massif Central, l’Hérault, en Bretagne ; TP en extérieur dès le 1er semestre de la L1…). Un goût pour les travaux en extérieur est donc recommandé. Ces enseignements demandent aussi une certaine autonomie et une bonne organisation du travail collectif.

La commission d’examen des voeux s’appuiera sur la base de l’ensemble des pièces demandées au candidat en particulier les notes de 1ère et terminales obtenues dans les matières suivantes, lorsqu’elles font partie des enseignements suivis : SVT et Physique-Chimie.

POURSUITE D’ÉTUDES
L’étudiant titulaire de cette licence peut choisir de poursuivre ses études dans l’un des Masters proposés par l’université de Tours :
– Master Sciences de l’eau
– Master Urbanisme et aménagement
– Master Informatique
– Master Enseignement 1er degré
– Titre d’Ingénieur Génie de l’Aménagement et de l’Environnement

DEBOUCHES PROFESSIONNELS
L’étudiant peut également intégrer le monde professionnel.

Secteurs d’activité :
– Gestion de l’environnement et des risques naturels
– Recherche minière
– Aménagement territorial
– Gestion du Patrimoine
– Études géologiques et environnementales
– Métiers de la fonction publique
– Enseignement – Professorat…

 

Métiers :
–  Agent chargée de protection et de sauvegarde du patrimoine naturel
– Technicien supérieur dans les métiers de l’aménagement
– Chargé de mission gestion de l’environnement
– Animation d’activités culturelles, pédagogiques, ludiques ou scientifiques
– Chargé de projets développement local

– Enseignant – Professeur…

 

Plus d’informations sur le site web

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    70
    Nombre de places l’année précédente :

    70
    Nombre de voeux l’année précédente :

    503
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    46
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer