Licence – Sciences – technologies – santé / Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales – Mathématiques appliquées et sciences sociales (MASS) Mathématiques appliquées et sciences sociales (MASS) à Lille

Licence – Sciences – technologies – santé / Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales – Mathématiques appliquées et sciences sociales (MASS) Mathématiques appliquées et sciences sociales (MASS) Universite de Lille – Campus cité scientifique – Villeneuve d’Ascq (Public)
Campus Cité scientifique

59655 Villeneuve-d’Ascq 59655 France

Informations supplémentaires :
Née de la fusion des trois universités lilloises (Lille 1, Lille 2 et Lille 3), l’université de Lille est une université pluridisciplinaire d’excellence au coeur de l’Europe du Nord.

Forte de ses 67000 étudiant-e-s et d’une offre de fo rmation qui couvre l’ensemble des champs disciplinaires : Arts Lettres, Langues – Droit, Économie, Gestion – Santé – Sciences humaines et sociales – Sciences et Techniques des activités physiques et sportives – Sciences, Technologies, l’université de Lille est un acteur majeur de la Région pour la formation, la recherche, l’innovation et par son engagement sur les questions de société.

L’université de Lille est présente sur 20 sites géographiques.

Langue vivante 1: Anglais
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Journée portes ouvertes (JPO)

samedi 3 février 2018

de 9h à 17 h pour vous permettre d’échanger avec les enseignant-e-s et les étudiant-e-s, participer aux conférences, mieux connaître les aspects pratiques de la vie étudiante ou encore rencontrer des conseillers d’orientation.

 

Programme détaillé sur  http://jpo.univ-lille.fr

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

espace-lycee@univ-lille1.fr
Responsable pédagogique :

espace-lycee@univ-lille1.fr

Le parcours MASS de la licence MIASHS (mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales) offre une formation réellement équilibrée entre mathématiques et économie, sans négliger les compétences nécessaires aux professions liées à ces deux domaines (informatique, anglais, capacités de raisonnement, d’argumentation, de rédaction, etc.).

Ce parcours accessible dès la 1e année donne des bases solides en mathématiques (analyse, algèbre du S1 au S3 (120h/semestre), probabilités, calcul différentiel (à partir du S4), en sciences économiques et de gestion, et en informatique.

Ce parcours peut être poursuivi jusqu’en 3e année mais il est également possible de s’orienter vers une licence mathématiques, informatique ou économie et gestion.

 

Les deux premiers semestres de la formation donnent des bases solides en mathématiques, informatique, et économie-gestion.

Les 2e et 3e années dispensent aux étudiants des compétences avancées en économie/gestion et de très bonnes connaissances en mathématiques appliquées permettant la modélisation de phénomènes concrets (optimisation et statistiques).

 

Au terme de la formation, les étudiants ont acquis les savoir-faire suivants :

  • Savoir modéliser une question concrète
  • Etre capable de la résoudre en utilisant avec discernement ses connaissances
  • En comprendre l’environnement et interagir dans les différents domaines d’application
  • Avoir acquis des compétences d’analyse et de synthèseDe bonnes capacités de raisonnement et de travail, de la rigueur, de l’esprit critique et des compétences techniques suffisantes pour l’exercer à bon escient, des capacités rédactionnelles également, sont des compétences que le parcours MASS s’attache à développer chez les étudiants.

    Plus d’informations en cliquant ici

     

    Résultats en L1 des bacheliers 2016 présents aux examens :

    En 2016-2017, 76 inscrits en L1 dont  34 bacheliers 2016
    Bac L : 0 admis / 0 présent ; Bac ES : 2 admis / 9 présents ; Bac S : 9 admis / 24 présents ; Bac techno : 0 admis / 0 présent ; Bac Pro : 0 admis / 1 présent (Source OFIP)

     

    Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.La réussite en première année de licence scientifique nécessite la maîtrise de connaissances et compétences acquises au lycée, une bonne connaissance des débouchés de chaque filière universitaire ainsi qu’un engagement du futur étudiant dans son projet d’étude choisi.Il est attendu des candidats en licence Mention MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE APPLIQUEES AUX SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES : * Disposer de compétences scientifiques Cette mention implique, en effet, d’avoir une capacité à analyser, poser une problématique et mener un raisonnement, une capacité d’abstraction, de logique et de modélisation et la maîtrise d’un socle de connaissances disciplinaires et des méthodes expérimentales associées.* Disposer de compétences en communication Cette mention nécessite en effet une capacité à communiquer à l’écrit et à l’oral de manière rigoureuse et adaptée, une aptitude à se documenter dans au moins une langue étrangère, prioritairement anglaise et une capacité à l’écrire et à la parler à un niveau B.* Disposer de compétences méthodologiques et comportementales Cette mention requiert une curiosité intellectuelle, une capacité à s’organiser et à conduire ses apprentissages et, enfin, une aptitude à programmer son travail personnel et à s’y tenir dans la durée.Dans ces grands domaines et pour toutes les mentions de licence scientifique, le lycéen doit attester a minima une maîtrise correcte des principales compétences scientifiques cibles de la classe de terminale.En outre :* chaque mention de licence scientifique se caractérise par une discipline majeure (le nom de la mention), pour laquelle il est préconisé une très bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée, et une bonne maîtrise des compétences expérimentales éventuellement associées.* Chaque mention inclut souvent une seconde discipline pour laquelle il est préconisé une bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée. Une très bonne maîtrise des compétences attendues en Mathématiques à la fin de la classe de terminale est préconisée.Une bonne maîtrise de compétences attendues dans une autre discipline, scientifique ou non, à la fin de la classe de terminale est préconisée.
    La réussite en première année nécessite la maîtrise de connaissances et compétences acquises au lycée, une bonne connaissance des débouchés de chaque filière universitaire ainsi qu’un engagement du futur étudiant dans son projet d’étude choisi.

    Compétences disciplinaires

    Maîtriser le programme de terminale en mathématiques. Savoir mener des calculs. Capacité à analyser, poser une problématique, la modéliser et à mener un raisonnement logique. Savoir expliquer son résultat et le rédiger.

     

    Compétences transversales

    Savoir gérer son travail personnel de manière autonome, gérer son temps, savoir prendre des notes, avoir l’esprit de rigueur. Avoir de bonnes capacités de compréhension et d’expressions écrites et orales.

     

    Cette mention s’adresse à celles et ceux qui font preuve d’aptitudes pour les raisonnements logiques, l’analyse et l’abstraction et possèdent aussi une bonne culture générale ; qui s’intéressent à l’actualité économique et sociale, au monde de l’entreprise, au développement du numérique. Cette formation, réellement équilibrée entre les mathématiques et l’économie ouvre des perspectives d’emplois multiples et notamment dans les métiers des statistiques, du secteur bancaire, des assurances, du management.

     

     Pièces demandées
    – Tous les relevés de notes de première et terminale (et pour les candidats en réorientation : résultats au baccalauréat et ceux de toute formation supérieure suivie après le Bac ou son équivalent : PACES, DUT, BTS, autre L1…)
    – Projet de formation motivé dûment rempli
    – Fiche Avenir dûment remplie (candidats scolarisés en terminale dans un lycée français)

     

    Eléments pris en compte :

    – notes et appréciations des professeurs en mathématiques au cours de la scolarité de première et de terminale
    – notes et appréciations des professeurs dans d’autres disciplines du lycée : philosophie, français, histoire-géographie, économie, . . . au cours de la scolarité de première et terminale
    – appréciations des professeurs sur le comportement et l’assiduité de l’élève au cours de sa scolarité de première et de terminale
    – relevés de notes du baccalauréat et des différents parcours post-bac pour les non néobacheliers (classes préparatoires, enseignement supérieur, etc)
    – projet motivé de formation (motivation du de son choix de licence par l’étudiant (projets d’études et professionnel)

    Poursuite d’études

    La licence MIASHS (parcours MASS) permet de poursuivre ses études en master (Bac+5) notamment ceux des secteurs mathématiques appliquées, actuariat (mathématiques des assurances ou finance) afin de vous orienter vers les métiers de la R&D (Recherche et développement), statistique et informatique décisionnelle, économie et gestion mais aussi ceux du secteur mathématiques financières, quantification des risques ou préparer un concours de la fonction publique, …

    Il est également possible de candidater à l’entrée en école d’ingénieurs à l’issue de la 2e ou 3e année (Polytech’Lille,.).

    Débouchés professionnels

    Cette formation offre de très bons débouchés dans tous les secteurs d’activité des mathématiques, informatique et économie et gestion : statistique, industrie, commerce-distribution, télécoms et réseaux, banque – assurance, transports. L’informatisation génère de gigantesques quantités de données. Les entreprises ont besoin de les transformer en informations pertinentes. D’où les excellents taux d’embauche des diplômés en statistique.

     

    La plupart des métiers cités ci-dessous nécessitent une poursuite d’études en master. Néanmoins, certaines fonctions intermédiaires (technicien-ne, assistant-e..) peuvent être accessibles après un bac +3 : licence générale ou licence professionnelle.

     

    Exemples de métiers classés par fonctions

    AUDIT – GESTION

    Contrôleur.se de gestion

    Consultant.e audit

    Econométricien.ne

    Gestionnaire de patrimoine

    Management, Ressources humaines

     

    BANQUE – FINANCE – ASSURANCE

    Analyste financier /crédit

    Chargé.e d’études financières

    Chargé.e d’études actuarielles

    Gestionnaire de portefeuilles

    Trader, quant (analyste quantitatif)

    Risk manager

     

    ENSEIGNEMENT – RECHERCHE

    Ingénieur.e de recherche

    Professeur.e des écoles

    Professeur.e des lycées et collèges

     

    ÉTUDES – MARKETING STATISTIQUES

    Statisticien, Chargé.e d’études économiques/statistiques

    Consultant.e études quantitatives/qualitatives

    Biostatisticien.ne

     

    VENTE, COMMERCE

    Chargé de ciblage/marketing

    Scoring de crédit

     

    INDUSTRIE – TRANSPORTS

    Analyste gestionnaire de vols

    Ingénieur.e calcul (aéronautique,

    aérospatiale, automobile, énergie, …)

    Logisticien

     

    INFORMATIQUE

    Consultant.e en informatique décisionnelle

    Data scientist

    Web analyste

     

    METÉOROLOGIE – SPATIAL

    Chargé.e de recherche en météorologie

    Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    100
    Nombre de places l’année précédente :

    100
    Nombre de voeux l’année précédente :

    829
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    78
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer