Licence – Sciences humaines et sociales / Histoire de l’art et archéologie à Besançon

Licence – Sciences humaines et sociales / Histoire de l’art et archéologie Université de Franche-Comté – Site de Besançon (Public)
Maison de l’université
1 rue Claude Goudimel
25030 Besançon cedex France

Tel Accueil : 03.81.66.59.09

Informations supplémentaires :
La vie étudiante à l’Université de Franche-Comté : http://www.univ-fcomte.fr/pages/fr/menu1/accueil-vie-etudiante-52.html

Langue vivante 1: allemand, anglais, espagnol, italien, portugais, russe, arabe, chinois
Langue vivante 2: allemand, espagnol, italien, portugais, russe, arabe, chinois, latin, grec ancien
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Les journées portes ouvertes à l’Université de Franche-Comté : http://jpo.univ-fcomte.fr/

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

cecile.adami@univ-fcomte.fr
Responsable pédagogique :

l-haa@univ-fcomte.fr
Sportif de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les sportifs de haut niveau.
Artiste de Haut niveau :

Possibilité d’aménagement de la scolarité pour les artistes de haut niveau.
La Licence HAA se compose de trois niveaux (L1, L2, L3), chacun constitué de deux semestres quasi équivalents en poids horaire. Quatre parcours seront proposés au cours de ces trois années. En Licence 1, au premier semestre, l’étudiant pourra choisir entre quatre Mineures : Géographie, Histoire, LLCER Italien et Lettres Classiques. A partir du deuxième semestre, il pourra choisir de poursuivre sa Mineure dans 3 parcours différents, Histoire, LLCER Italien et Lettres Classiques. Sinon, il aura accès à des UE dites Compléments de Majeure, en Histoire de l’art et/ou en Archéologie.

En Licence HAA les UE de L1 et L2 sont communes aux deux disciplines (Histoire de l’Art et Archéologie) pour éviter toute spécialisation hâtive. En 3ème année, la formation vise à élargir le champ des connaissances théoriques et méthodologiques en s’ouvrant largement sur le domaine professionnel. La variété des enseignements proposés permet de se spécialiser soit en archéologie, soit en histoire de l’art dès la L3.

 

Le principe de la spécialisation progressive implique, au S1, le choix d’un « parcours » qui repose sur l’association de 2 mentions (« majeure » / « mineure »). À partir du S2, en fonction des parcours, l’étudiant a la possibilité de maintenir ou d’inverser l’ordre majeure/mineure ou bien de ne poursuivre que sa majeure ou que sa mineure.

 

Passerelles vers Géographie, Histoire, LLCER Italien, Lettres classiques

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention HISTOIRE DE L’ART ET ARCHEOLOGIE : * Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnementCette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir analyser, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.* Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)Cette mention comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes ; la maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.* Etre intéressé par la démarche scientifique Cette mention en effet suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.* Faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour les sciences humainesLa licence Histoire de l’art et archéologie est en effet en lien avec l’étude et la compréhension du phénomène humain, dans toute sa richesse, sa diversité et sa complexité.* Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travailCet attendu marque l’importance, pour la formation, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en licence Histoire de l’art et archéologie laisse donc une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. * Avoir un intérêt pour l’art, l’archéologie, l’histoire et la cultureLa caractère interdisciplinaire de cette mention suppose en effet une curiosité pour les phénomènes artistiques, culturels et visuels dans une perspective historique.
L’établissement n’a pas saisi d’attendus locaux

Le classement des dossiers sera réalisé en fonction des résultats obtenus, de la pertinence du projet de formation et de l’avis du conseil de classe traduit dans la fiche avenir. L’évaluation du dossier du candidat s’appuiera notamment sur :
– les éléments d’appréciation figurant dans la « fiche  Avenir »;
– le projet de formation de l’élève;
– les notes de première et de terminale (notamment en langues et dans les matières littéraires ou impliquant de bonnes qualités d’expression en français; en histoire et dans les sciences humaines en général)

 

POURSUITE D’ÉTUDES

*    Master ASA — Archéologie et sciences pour l’archéologie (avec trois parcours distincts en M2 — ACTE, AGE et ARBA)

*    Master Histoire, civilisations, patrimoine (HCP) Parcours Sciences pour l’Histoire de l’Art (SHA)

*    Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel – Métiers de l’Exposition et Technologies de l’Information (METI) — BAC+2

 

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS 

Métiers liés :

*     à la Culture, à l’Archéologie et au Patrimoine : Université, Culture, organismes parapublics (INRAP…), collectivités territoriales, musées (conservateur, attaché, assistant, médiateur culturel, attaché de communication), organismes privés (fouilles préventives …)

*     à l’édition d’art ou au journalisme,

*     au marché de l’art : antiquaire, galeriste, commissaire priseur (avec une licence en droit),

*     aux multimédias.

 

L’étudiant(e) peut préparer les concours de recrutement :

*    cadre A, B+ et B de la fonction publique (nationale et territoriale) dans les domaines de la gestion du patrimoine culturel, des métiers de l’information, de la communication et du tourisme (notamment culturel).

 

L’étudiant(e) peut accéder aux emplois suivants :

*    assistant qualifié de Conservation, attaché territorial de conservation du patrimoine, conservateur de musée, en archéologie ou de bibliothèque (notamment l’ENSSIB) / Concours

*    animateur du Patrimoine / Concours

*    guide-conférencier (Musées et Monuments Historiques, Villes d’Art et d’Histoire) / Concours.

 

L’étudiant(e) de la Licence METI peut accéder aux emplois suivants :

*    Médiateur culturel

*    Animateur CCSTI

*    Régisseur des collections

*    Assistant galeriste

*    Chargé de communication

*    Animateur de communauté numérique (community manager)

*    Chargé de la programmation

*    Chargé de projets culturels

*    Chargé des collections

*    Chargé des expositions

*    Relation publique

*    Chargé des publics

*    Gestion de patrimoine culturel

*    Animation d’activités culturelles

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    100
    Nombre de places l’année précédente :

    80
    Nombre de voeux l’année précédente :

    258
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    56
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer