Licence – Sciences humaines et sociales / Histoire à Paris 8

Licence – Sciences humaines et sociales / Histoire Université Paris 8 (Public)
2, rue de la Liberté

93526 Saint-Denis Cedex France

Tel Accueil : 01.49.40.67.89

Langue vivante 1: Allemand, Anglais, Espagnol, Italien, Portugais, Latin, Grec ancien
Dates journées portes ouvertes et/ou journées d’immersions :

Le samedi 10 février 2018 de 13h30 à 17h30

 

Adresse :

2, rue de la Liberté
93 200 Saint-Denis

Accès et plans

Vidéo de la Journée portes ouvertes

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation en cliquant sur le lien suivant :

https://apps.univ-paris8.fr/assistance.etudiants
Responsable pédagogique :

licence.histoire@univ-paris8.fr

La formation est progressive :
– en 1ère année (L1) : acquisition de connaissances générales et de la méthodologie de la dissertation puis du commentaire de document historique ; initiation aux sources de l’historien et à l’histoire du monde (histoire d’une aire non européenne ou histoire globale) ; découverte d’autres sciences sociales (par exemple, sociologie, science politique, science de l’éducation…). Un EC d’entrée à l’Université propose en outre l’acquisition ou le renforcement des outils de méthodologie universitaire nécessaires à l’autonomie (prise de notes en cours, à partir d’un article ou d’un ouvrage ; recherche bibliographique ; expression orale ; atelier d’écriture…)
– en 2ème (L2) et 3ème années (L3) : approfondissement dans les quatre périodes historiques (ancienne, médiévale, moderne, et contemporaine) ; étude de questions historiques plus précises ; spécialisation dans un parcours (la « mineure » ) ; préprofessionnalisation.

En L2, les 2 cours de préprofessionnalisation permettent la découverte de débouchés professionnels de la licence d’histoire (journalisme, concours administratifs, métiers du patrimoine…). En L3, la préprofessionnalisation est constituée : d’un stage (en entreprise, en établissement oublic ou en association) donnant lieu à la rédaction et à la soutenance d’un rapport d’activité ; et d’un mémoire de fin de licence (dissertation d’environ 40 000 signes sur un sujet précis, avec mise en perspective historiographique), pour lequel chaque étudiant.e bénéficie d’un double encadrement : un référent pour la méthodologie et un enseignant spécialiste du champ d’étude. Ce mémoire est ensuite soutenu devant un jury.

En L3, deux enseignements constituent également une propédeutique à la recherche : historiographie ; sciences auxiliaires (outils nécessaires à l’historien : paléographie, épigraphie, archéologie, informatique…).

Cinq mineures sont proposées :

1. Métiers du patrimoine et des archives (= spécialisation en histoire)
2. Histoire des civilisations (= mineure mixte histoire + langue & civilisation)
3. Géographie (= mineure recommandée pour les futurs candidats aux concours d’enseignement)
4. Science Politique
5. Sciences de l’éducation.
6. Une mineure libre peut être définie, en fonction du projet personnel de l’étudiant.e, par contrat avec les responsables pédagogiques (ex : Histoire et cinéma).

Au total, l’étudiant.e acquiert donc une solide formation généraliste en histoire, développe sa réflexion sur quelques thématiques, se forme en même temps dans une autre science humaine et sociale (SHS), apprend ou développe sa maîtrise d’une ou deux langues européennes, et affine son orientation professionnelle.

 

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus : http://www.univ-paris8.fr/Licence-histoire

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention HISTOIRE : * Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnementCette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir analyser, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.* Disposer d’un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.* Etre intéressé par la démarche scientifique Cette mention suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.* Faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour les sciences humainesLa licence Histoire a pour objet en effet l’étude et la compréhension du phénomène humain, dans toute sa richesse, sa temporalité, sa spatialité, sa diversité et sa complexité.* Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travailCet attendu marque l’importance, pour la formation, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en licence d’histoire laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. * Avoir un intérêt pour la recherche documentaireLa formation en histoire requiert en effet l’analyse combinée de nombreuses sources historiques qu’il faut pouvoir comprendre et mettre en perspective. * Avoir un intérêt pour les questions historiques, politiques, économiques et socialesL’intérêt pour l’histoire est bien évidemment essentiel. Mais l’histoire ne peut cependant être étudiée indépendamment des réalités politiques, économiques et sociales.
On attend particulièrement des candidats les compétences suivantes :

– être curieux et ouvert à l’histoire des sociétés et des cultures ;
– avoir de bonnes qualités d’expression et de rédaction ;
– apprécier le travail en petits groupes (il n’y a  pas de cours magistraux en amphithéâtre, mais des séances en effectifs réduits, alternant cours et exercices pratiques), tout en étant capable d’un effort personnel et en sachant s’organiser dans son travail ;
– être capable d’assiduité : la validation des cours repose avant tout sur le contrôle continu, et chaque étudiant bénéficie d’un suivi individuel ;
– avoir le goût de la lecture : les étudiants doivent avoir l’habitude de longues séances de lecture, du moins être disposé à tenter cette expérience, essentielle à la réussite.

Pour l’examen des voeux, on tiendra compte des notes de première et de terminale dans les disciplines suivantes, quand elles auront été

suivies :

– histoire-géographie (ou histoire-lettres) ;
– français / lettres ;
– philosophie ;
– SES.

Le sujet et la note de TPE seront également pris en compte.

Les étudiants du département d’histoire peuvent poursuivre leurs études dans le cadre des masters que nous proposons, ou s’orienter vers d’autres masters.

Masters proposés à Paris 8 :
– Master recherche Histoire et civilisations ;
– Master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) ;
– Master Archives (métier d’archiviste) ;
– Autres masters possibles à Paris 8 : science politique, sciences sociales, géopolitique.

Autres formations possibles hors de Paris 8 :
– IEP (Instituts d’études politiques) de Paris et de la province (accessibles par concours passerelle), puis IRA (Instituts régionaux d’administration) ;
– Écoles de journalisme ;
– Écoles de cinéma ;
– Masters métiers de l’édition.

Les débouchés professionnels de la licence d’histoire sont beaucoup plus variés qu’on ne croit :
– enseignement et recherche,
– métiers de la culture et du patrimoine,
– métiers du tourisme,
– métiers du journalisme,
– métiers de la communication,
– métiers de l’édition,
– concours administratifs de la fonction publique,
– monde associatif et syndical.

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    110
    Nombre de places l’année précédente :

    134
    Nombre de voeux l’année précédente :

    669
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    144
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer