Licence – Droit-économie-gestion / Science politique – Droit ou Sciences politiques – Cycle Universitaire Préparatoire aux Grandes écoles (IEP) de province (L1) – CUPGE – Martinique Droit ou Sciences politiques – Cycle Universitaire Préparatoire aux Grandes écoles (IEP) de province (L1) – CUPGE – Martinique à la Martinique

Licence – Droit-économie-gestion / Science politique – Droit ou Sciences politiques – Cycle Universitaire Préparatoire aux Grandes écoles (IEP) de province (L1) – CUPGE – Martinique Droit ou Sciences politiques – Cycle Universitaire Préparatoire aux Grandes écoles (IEP) de province (L1) – CUPGE – Martinique Université des Antilles – Pôle Martinique (Public)
BP 7209

97275 Schoelcher France

Tel Accueil : 05.96.72.73.00
Fax : 05.96.72.73.02

Langue vivante 1: Anglais ou espagnol

Vous pouvez poser vos questions concernant cette formation à l’adresse mail suivante :

sje972-scolarite@univ-antilles.fr
Responsable pédagogique :

justin.daniel@univ-antilles.fr

[ SOUS RESERVE D’ACCREDITATION PAR LE MINISTERE]

 

Le CUPGE est une formation sélective d’un an qui permet conjointement de valider l’année de L1 mention droit ou mention science politique et de préparer les concours d’entrée des IEP (Sciences Po) accessibles à bac+1. 

 

L’objectif de la formation est de proposer une préparation :

– au concours commun des IEP d’Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse,

– au concours d’accès à la Filière intégrée France-Caraïbe (FIFCA) de l’IEP de Bordeaux.

 

Des enseignements renforcés, par petits groupes, seront à cette fin dispensés en Histoire, Questions contemporaines et Langue vivante. Des devoirs surveillés, concours blancs et interrogations orales seront en outre organisés de façon régulière tout au long de l’année de manière à préparer l’étudiant aux épreuves des concours.

 

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.Il est attendu des candidats en licence Mention SCIENCE POLITIQUE : * Intérêt pour les questions politiques et socialesL’intérêt pour les enjeux politiques et sociaux et, plus largement, pour le fonctionnement des sociétés contemporaines est essentiel pour une inscription en licence de science politique. Les formations de science politique incluent en effet à la fois l’étude de la vie et des institutions politiques, des enseignements de sociologie, de relations internationales et de théorie politique.Cette curiosité peut être attestée par un investissement spécifique dans les humanités et les sciences sociales durant le parcours scolaire (notamment histoire, géographie, et sciences économiques et sociales) ainsi que par des engagements civiques.Les enseignements dispensés incluent une importante dimension européenne et internationale. Est donc également attendu un intérêt pour les questions transnationales ainsi que pour la diversité des systèmes politiques et sociaux.* Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression orale et écrite afin de pouvoir argumenter un raisonnementCet attendu marque l’importance, pour la filière science politique, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale. Dans les formations universitaires en science politique, les exercices donnés aux étudiants en travaux dirigés et en examens consistent en effet notamment en des exposés, des commentaires de textes et de documents divers et des dissertations. Il est donc important de maîtriser les fondamentaux de la langue (orthographe, grammaire, syntaxe…), indispensables à la construction d’analyses argumentées.* Disposer d’aptitudes à la compréhension et à l’analyse de documentsCet attendu marque l’importance, pour la filière science politique, de la capacité du candidat à « comprendre » et interpréter les documents de sources diverses, incluant des données qualitatives et quantitatives. La formation en Licence de science politique s’appuie sur l’analyse combinée d’une diversité de documents (notamment des textes académiques mais également des documents officiels, des discours politiques, des rapports administratifs, des productions médiatiques etc…), qu’il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et critiquer sur la base d’un raisonnement scientifique. Les formations en science politique visent en effet l’acquisition de compétences et connaissances disciplinaires mais aussi le développement d’une capacité d’analyse scientifique et d’un esprit critique.* Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travailCet attendu marque l’importance, pour la filière science politique, de la capacité à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de filières universitaires, la formation en licence de science politique laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.
Il est essentiel en vue de la préparation des concours des Instituts d’études politiques (Sciences Po) que l’étudiant dispose d’une très bonne maîtrise des attendus généraux de la mention de licence dans laquelle il choisit d’inscrire le parcours CUPGE.

Il doit en particulier témoigner d’un vif intérêt pour les questions historiques, sociales et politiques, dans leur dimension nationale et internationale, et d’un suivi assidu de l’actualité dans ces domaines.

La capacité à argumenter, à l’écrit comme à l’oral, et à faire preuve d’esprit critique est également indispensable.

Les compétences linguistiques en langue vivante (grammaire, syntaxe, vocabulaire, clarté et nuance argumentative des propos) sont elles aussi indispensables à la réussite aux épreuves

Compte tenu des attendus définis pour la mention de licence et des attendus spécifiques au parcours CUPGE, le classement et la sélection des dossiers seront réalisés en fonction des résultats obtenus, de la pertinence du projet de formation et de l’avis du conseil de classe traduit dans la fiche avenir.

L’examen des dossiers des candidats se fondera sur une combinaison d’éléments :

– le projet de formation et projet professionnel de l’élève,

– les notes obtenues en première et en terminale dans les matières suivantes, si elles ont été suivies par le candidat : histoire-géographie, sciences économiques et sociales, sciences sociales et politiques, grands enjeux du monde contemporain, français, philosophie, et langues vivantes.

– le classement du candidat dans sa classe,

– les résultats obtenus au baccalauréat en français,

– les avis et appréciations portés sur la Fiche Avenir,

– toute expérience pertinente du candidat : engagements civiques et associatifs, séjours à l’étranger, investissement dans des projets locaux à visée internationale (échanges scolaires, jumelage…), etc.
Pour les réorientations, les résultats du baccalauréat et des formations post-baccalauréat seront aussi considérés

Poursuite d’études : 

–  Institut d’Etudes Politiques (Sciences Po)

Sources :

  • MESRI-SIES
  • MAA/DGER – AgroSup Dijon/Eduter pour les données d’insertion professionnelles en BTSA
  • MEN-MESRI/DEPP pour les pour les données d’insertion professionnelles en BTSAvertissement :
    Ces statistiques nationales sont actuellement les plus récentes disponibles.
    Fermer
    Enseignement à distance :

    Non
    Nombre de places offertes sur la plateforme :

    25
    Nombre de places l’année précédente :

    300
    Nombre de voeux l’année précédente :

    0
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats du secteur l’année précédente :

    Oui
    La formation a-t-elle accepté tous les candidats l’année précédente :

    Oui
    Nombre de candidats admis l’année précédente :

    Donnée non disponible pour cette formation.
    Quota de candidats boursier :

    Si cette formation recueille davantage de voeux qu’elle n’offre de places, le recteur fixera un pourcentage minimum decandidats bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée, à accueillir, et ceci afin de garantir la mixité sociale.Ce quota sera affiché sur cette page au mois de mai.

    Frais de scolarité par année :

    184 euros. (Montant pour 2017/2018)
    Frais de scolarité par année pour les étudiants boursiers :

    Pas de frais pour les boursiers. (Montant pour 2017/2018)

  • 1 commentaire

    1. PALLUD 2 avril 2020

    Poser une question ou faire un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer